L'application Tumblr, qui avait été bannie de l'App Store à cause de la découverte de contenus illicites, vient de faire son retour.

Exclue de l’App Store pendant plusieurs semaines, à cause de la découverte d’images pédopornographiques que les filtres n’ont pas su détecter, l’application Tumblr est de retour. Au cours des trois semaines qui se sont écoulées, le service s’est efforcé de muscler durablement sa capacité à rejeter, dès qu’ils sont envoyés, tous les contenus qui violent ses conditions générales d’utilisation.

Le retour de Tumblr survient dans un contexte particulier, parce que la plateforme a pris la décision d’exclure tout média représentant de la nudité et la pornographie à partir du 17 décembre 2018.

Or, la proximité de ces deux évènements, qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre, pose forcément question : on sait depuis longtemps qu’Apple a la volonté de construire un environnement culturel et numérique grand public, sans violence ni sexe. Cela a pu avoir notamment pour effet d’éjecter un certain nombre d’applications de l’App Store qui ne collaient pas avec les souhaits de l’entreprise américaine.

À quel point la politique radicale de la firme de Cupertino a-t-elle pesé sur la décision de Tumblr de supprimer la pornographie de ses pages ?

À supposer que cela ait été effectivement le cas, c’est pour l’instant un mystère. Il ne serait en tout cas pas surprenant d’apprendre que ce rigorisme a été l’une des grandes variables de la décision de Tumblr, son application étant l’une des plus téléchargées sur l’App Store. Autrement dit, l’écosystème iOS est important pour la plateforme de microblogging.

Tumblr
Tumblr. // Source : Scott Beale

Victime du durcissement des règles ?

Il serait en tout cas regrettable d’apprendre que la tolérance de Tumblr envers les contenus pour adultes ait été une victime collatérale de la lutte, tout à fait légitime, contre l’exploitation des mineurs. Mais ce serait sans doute la suite logique d’un durcissement de la modération, qui se constate depuis plusieurs mois sur le site. Au risque de faire un grossier amalgame avec des contenus effectivement illicites.

En effet, Tumblr a procédé à un certain nombre de modifications au fil des mois (comme l’activation par défaut d’un mode grand public, afin de cacher automatiquement tous les contenus pour adultes, ou encore la mise à jour de ses règles communautaires pour bien spécifier l’interdiction d’expressions ou de médias illicites, comme la haine ou la diffusion non consentie de photos ou de vidéos intimes).

Or, il s’avère que la souplesse dont faisait preuve Tumblr permettait, de façon tout à fait positive, à des formes d’art de se développer, ainsi que certaines communautés de se former et de pouvoir échanger dans une relative tranquillité, que ce soit pour évoquer ou montrer des pratiques sexuelles moins courantes, nourrir des fantasmes, accepter son corps ou travailler avec.

Partager sur les réseaux sociaux