Tumblr durcit ses règles de modération face aux publications illicites : elles entrent en vigueur le 10 septembre 2018.

Chez Tumblr, la rentrée sera placée sous le signe d’une plus grande fermeté à l’égard des contenus illicites que les internautes publient. À partir du 10 septembre 2018, la plateforme de microblogging appliquera en effet ses nouvelles conditions générales d’utilisation, qui entendent gommer plusieurs zones grises dans lesquelles pouvaient glisser certaines publications litigieuses.

« Nos lignes directrices communautaires doivent refléter la réalité d’Internet et des médias sociaux d’aujourd’hui et reconnaître que les choses que les gens affichent et partagent en ligne influencent la façon dont les autres pensent et se comportent », écrit l’équipe du site dans un message publié le lundi 27 août. Et cela nécessite de « retracer la frontière entre ce qui est inconfortable et ce qui est inacceptable ».

Community Guidelines Tumblr
Les nouvelles règles de Tumblr.

Par exemple, Tumblr ne cherche plus forcément à ce que la victoire sur les discours haineux et violents se fasse sur le terrain de l’argumentation. Alors que ses règles actuelles invite les internautes à « déconstruire les propos négatifs par la discussion plutôt que par la censure », hormis les cas les plus graves, les prochaines lignes directrices élargissent la liste des messages qui seront expurgés.

Sont concernés les contenus promouvant ou incitant à la haine, à la déshumanisation d’individus ou de groupes fondés sur l’ethnie, l’origine nationale, la religion, le sexe, l’identité sexuelle, l’âge, l’orientation sexuelle, le handicap et la maladie. Ces messages sont interdits et doivent être signalés pour que la modération intervienne. Jusqu’à présent, Tumblr se focalisait sur la violence et les menaces de violence.

« Retracer la frontière entre ce qui est inconfortable et ce qui est inacceptable »

La plateforme prévient aussi qu’elle sera intraitable à l’égard de toute glorification des tueries de masse, comme celles de Columbine ou de Sandy Hook, ainsi que de tout ce qui est publié dans le simple but de choquer — cela inclut les mutilations ou les médias gores. Là encore, la modération supprimera les contenus litigieux et pourra par ailleurs fermer le compte comme le profil Tumblr en cause.

Enfin, concernant les contenus sexuels, si la pornographie reste admise, celle-ci doit être dans les clous de la légalité : « nous éliminons toute ambiguïté dans notre politique de tolérance zéro sur les images sexuelles non consensuelles. Tout ce qui a trait à la vengeance pornographique (revenge porn), qui est condamnée par la loi, et aux deepfakes, qui consiste à insérer un visage sur une scène X, est interdit.

Partager sur les réseaux sociaux