Le Wi-Fi avait une nomenclature complexe et incompréhensible. La Wi-Fi Alliance a décidé de changer tout cela.

Le Wi-Fi est devenu un nom commun, employé à tort et à travers pour parler de connexion sans fil, d’Internet, de connexion, de modem, de routeur ou de box. Mais dans les faits, il s’agit d’un ensemble de protocoles de communication sans fil. Et la Wi-Fi Alliance, chargée de fixer les standards de la technologie, n’a jamais fait d’effort pour clarifier les attributs de la technologie. Quand vous achetez un ordinateur équipé d’une connectivité Wi-Fi, vous tombez généralement sur une suite de lettres difficile à interpréter : b, a, g, n ou ac. Pour couronner le tout, les standards n’ont pas connu de nomenclature alphabétique simple.

Tout cela est amené à changer. La Wi-Fi Alliance a décidé d’effacer près de 20 ans d’erreur de communication et de passer des lettres aux chiffres. Désormais, le Wi-Fi ira de 1 à 5. L’équivalence avec les standards actuels est la suivante :

  • Wi-Fi 1 : 802.11b (sorti en 1999)
  • Wi-Fi 2 : 802.11a (sorti en 1999)
  • Wi-Fi 3 : 802.11g (sorti en 2003)
  • Wi-Fi 4 : 802.11n (sorti en 2009)
  • Wi-Fi 5 : 802.11ac (sorti en 2014)

On saura donc désormais à quoi s’en tenir quand on achète un appareil : un chiffre plus élevé est, mécaniquement, une version plus avancée du protocole Wi-Fi, qui est donc capable de proposer une meilleure couverture et un meilleur débit entre deux appareils. D’autres fonctionnalités ont été amenées par les normes successives. Le Wi-Fi n, qu’il faut désormais appeler Wi-Fi 4, est par exemple celui qui a apporté la technologie MIMO. La norme 6, que la Wi-Fi Alliance évoque dans son image d’exemple, n’a pas encore été ratifiée : elle doit l’être à l’été 2019.

Wi-Fi Alliance

Bref, il ne s’agit pas d’une révolution technologique, mais d’une simplification de la nomenclature qui servira à n’en pas douter les clients qui souhaitent renouveler leur matériel. Comme le précise The Verge, aucun constructeur n’est obligé de suivre la nomenclature, mais la Wi-Fi Alliance recommande fortement de l’adopter. Netgear a déjà annoncé l’adoption.

Partager sur les réseaux sociaux