Déjà disponible sur Windows, Mac et Linux, Tor Browser s'ouvre à Android. Mais attention : il s'agit d'une version expérimentale loin d'être finalisée.

La consultation de sites web depuis un smartphone a pris une ampleur considérable ces dernières années. Cette transition vers le mobile n’a évidemment pas échappé aux grands éditeurs de navigateur web : que ce soit Google, Mozilla, Microsoft, Apple ou Opera, chacun a joué sa partition sur Android et iOS, les deux principaux systèmes d’exploitation utilisés par le grand public.

Mais les navigateurs de plus petite envergure sont aussi dans le coup, même s’ils n’ont pas les mêmes moyens pour se faire connaître que les cinq éditeurs mentionnés plus haut. L’équipe du projet Tor est ainsi en train de se déployer sur Android, après avoir longtemps proposé sa solution, Tor Browser, sur ordinateur (Windows, Mac et Linux). Toutefois, pas de précipitation : il ne s’agit que d’une version expérimentale.

Tor Browser pour Android est fourni depuis le 7 septembre en alpha, c’est-à-dire une mouture encore en phase de développement. En clair, toutes les fonctionnalités ne sont pas présentes ou opérationnelles et la stabilité générale du programme ne correspond généralement pas aux seuils communément acceptés pour une sortie grand public.

Il n’en demeure pas moins que l’on peut déjà consulter la liste des atouts de Tor Browser, qui sont les mêmes que ceux de la version pour PC : le navigateur est spécialisé dans le blocage des pisteurs (« tracking »), notamment publicitaires, et des empreintes numériques (« fingerprinting »). Il chiffre le trafic Internet à trois niveaux et le fait passer par différents points géographiques (réseau Tor).

Il est à noter que cette version a besoin que soit installée sur le smartphone Orbot, une application proxy qui connecte le navigateur Tor pour Android au réseau Tor. Pour la prochaine version stable de Tor Browser pour Android, qui est prévue pour début 2019, l’objectif est de rendre Orbot facultatif pour se connecter à Tor. On le voit bien : tout n’est pas encore prêt pour une sortie grand public.

Partager sur les réseaux sociaux