Turing a dévoilé un nouveau concept de téléphone dont le design apparaît complètement dingue. Mais qui pourrait bien avoir envie de l'acheter ?

Une chose est sûre : la start-up Turing n’a pas peur du ridicule. C’est du moins ce que suggère son HubblePhone, un concept de smartphone au design alambiqué, qui réunit deux écrans AMOLED flexibles. Sur le site de présentation, les adjectifs dithyrambiques — « un design sans précédent », « un appareil futuriste », « un écran OLED flexible révolutionnaire » — pullulent et mettent en exergue un objet qui, peut-être, ne sortira jamais.

On ne sait vraiment pas quoi penser de cet HubblePhone, un téléphone que vous n’oseriez pas mettre dans une poche… ou même le montrer en public. Dans tous les cas, il se pare de promesses inédites, s’articulant autour de composants qui n’existent même pas encore (exemple : un duo de processeurs Snapdragon 855 de Qualcomm). Mais on peut toujours y croire…

2 750 dollars

On retiendra notamment que ce HubblePhone pourrait prendre l’apparence d’une véritable caméra au poing, faisant pivoter l’un de ses écrans autour d’une charnière équipée d’un capteur de 60 mégapixels (ouverture variable f2.8~f5.6, zoom optique x15). En outre, les deux dalles FHD — 5,44 à l’avant, 5,41 à l’arrière avec encoche au menu — peuvent se réunir afin de former un espace d’affichage 4K de 11,81 pouces. Pour alimenter tout ce beau monde, le smartphone du futur est équipé de deux batteries (3 300 et 2 800 mAh).

Smartphone Turing HubblePhone // Source : Turing

De surcroit, Turing proposera de la reconnaissance vocale avancée, une molette, des boutons physiques programmables, un mode selfie 3D, de la 5G et une intelligence artificielle offrant une expérience nouvelle génération en matière de jeux vidéo avec compatibilité VR, AR, XR et MR.

L’HubblePhone est attendu pour juin 2020 au prix de 2 750 dollars. Mais, comme le rappellent nos confrères de Digital Trends dans un article du 31 juillet 2018, Turing a un passif dans les feux de paille : son tout premier téléphone annoncé en 2015 a été livré dans la douleur… tandis que le deuxième a été suivi d’une déclaration de faillite. « Cette fois, nous laissons le travail aux experts, les mêmes qui produisent l’iPhone », confie Steve Chao, le CEO. Les experts en question ? Les employés de l’usine Foxconn. 

Smartphone Turing HubblePhone // Source : Turing
Smartphone Turing HubblePhone // Source : Turing
Smartphone Turing HubblePhone // Source : Turing

Partager sur les réseaux sociaux