Facebook a présenté des résultats trimestriels « décevants pour Wall Street » au deuxième trimestre (Q2 2018). Parmi les informations à retenir, on note que le nombre d'utilisateurs actifs mensuels et quotidiens de Facebook en Europe a baissé pour la première fois.

L’entrée en application du RGPD en Europe a causé la perte d’un million d’utilisateurs mensuels de Facebook, a annoncé le réseau social au cours de la présentation de ses résultats trimestriels, le mercredi 25 juillet 2018, a rapporté Engadget.

Facebook a connu une très rapide chute en bourse (24 %, à la clôture de Wall Street) à la suite de la présentation des résultats de son deuxième trimestre (Q2) de 2018. Les marchés attendaient 2,25 milliards d’utilisateurs mensuels actifs, Facebook n’en a présenté « que » 2,23 milliards — ce qui représente tout de même 11 % de plus par rapport à la même période l’an passé. Le chiffre d’affaires présenté (13,23 milliards au lieu de 13,36 milliards attends) a aussi déçu.

C’est la première fois que les scandales dans lesquels est empêtré le réseau social ont un impact négatif sur les résultats trimestriels de la multinationale de Mark Zuckerberg. Au total, Facebook aurait perdu 3 millions d’utilisateurs actifs quotidiens dans l’Union européenne, a relevé une journaliste de Mashable. C’est la première fois que le nombre d’utilisateurs européens actifs de Facebook baisse d’un trimestre à l’autre depuis des années.

Une courbe toujours en hausse

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) est appliqué dans l’Union européenne depuis le 25 mai 2018.  Pour se mettre en conformité, Facebook a modifié certaines de ses conditions d’utilisation, et a notamment envoyé des demandes à tous ses utilisateurs pour savoir s’ils acceptaient de partager certains informations avec le réseau social, mais aussi s’ils acceptaient l’utilisation d’un nouvel outil de reconnaissance faciale.

Il convient de préciser que la chute en bourse de ce 25 juillet 2018 qui a immédiatement suivi l’annonce des résultats du Q2 2018 de Facebook, est évidemment relative. Le titre est en hausse constante depuis son entrée en bourse — il a même repris sa croissance fulgurante après le scandale Cambridge Analytica, qui lui a valu à peine quelques semaines de ralentissement de croissance.

Résultats de Facebook depuis 2014 // Source : Investing.com

Partager sur les réseaux sociaux