Mozilla lance ses expérimentations Test Pilot sur Android et iOS. Pour commencer, la fondation propose un outil de prise de notes et un gestionnaire de mots de passe.

Depuis plus de deux ans maintenant, Mozilla offre aux internautes la possibilité de tester des fonctionnalités expérimentales de Firefox sans avoir besoin de passer par une version spéciale du navigateur web. C’est le projet Test Pilot. Pas moins de quinze expériences ont vu le jour, comme la prise de notes ou l’envoi de fichiers, dont quatre sont toujours actives.

Notes pour Android

Aujourd’hui, le programme s’étend au monde des mobiles afin d’explorer des options qui pourraient s’avérer pratiques pour une utilisation mêlant contrôle tactile et écran réduit. Et pour inaugurer cette arrivée sur Android et iOS, deux expériences sont proposées, chacune réservée pour l’instant à un système d’exploitation mobile bien précis : Notes pour Android et Lockbox pour iOS.

Notes est un service permettant d’écrire à la volée des messages qui seront ensuite synchronisés entre tous les appareils reliés au compte Firefox — il faut donc au préalable de se connecter à son espace –, de façon à pouvoir les lire, les modifier ou les effacer depuis n’importe quel terminal autorisé. Les notes sont chiffrées de bout en bout, pour qu’elles ne puissent pas être lues par un tiers.

Lockbox sur iOS

Quant à Lockbox, il s’agit d’un gestionnaire de mots de passe pour «  accéder de façon continue aux mots de passe enregistrés dans Firefox ». Une fois connecté au compte Firefox, «  tous vos identifiants et mots de passe seront synchronisés avec l’application et protégés par un chiffrement sur 256 bits. Vous aurez ainsi accès à vos comptes en ligne, même en mode nomade », explique la fondation.

Une version pour Android de Lockbox est en cours de développement. En attendant, la fonction sur iOS peut d’ores et déjà être testée. Il est à noter que l’option tient compte des vérifications biométriques conçues par Apple, à savoir Face ID pour la reconnaissance faciale et Touch ID pour le système de reconnaissance d’empreintes digitales. Bien sûr, les données sont synchronisées et chiffrées.

Partager sur les réseaux sociaux