Jaguar a pulvérisé le record de vitesse moyenne pour un bateau électrique grâce à son Vector Racing V20E.

Jaguar tient à renforcer son positionnement sur la mobilité électrique. En marge du lancement de son I-Pace, première voiture 100 % électrique inscrite à sa gamme, le constructeur prend le temps de dépoussiérer des records du monde. Ainsi, avec le bateau électrique Vector Racing V20E piloté par Peter Dredge, le prestigieux constructeur a revendiqué une vitesse moyenne de 142,60 km/h sur le tracé d’un kilomètre situé sur le lac de Coniston Water (Angleterre). La précédente marque en la matière datait de 2008 (122,31 km/h avec un Firefly). De fait, le Vector Racing V20E devient le bateau électrique le plus rapide de la planète.

Un moteur de Formule E

Développé en partenariat avec Williams Advanced Engineering (pour l’assistance technique), le Jaguar Vector V20E emploie des technologies piquées au monde de la Formule E, championnat de sport mécanique 100 % électrique. Et discipline dans laquelle Jaguar est engagé depuis la saison 2016/2017 pour «  promouvoir sa future gamme de véhicules électriques. » Avec ce record, les batteries et les moteurs tendent à prouver leur polyvalence et leur capacité d’adaptation à de multiples véhicules et/ou usages. 

Partenaire-titre de Vector, Jaguar ne compte pas s’arrêter là et entend établir d’autres records dans les mois à venir. « Après 12 mois de dur labeur, c’est un résultat fantastique pour l’équipe et nos partenaires, ainsi qu’un grand pas pour l’introduction de la puissance et de la polyvalence de l’électrification dans l’industrie maritime », se réjouit Malcolm Crease, CEO de Jaguar Vector Racing. De son côté, Mark Cameron, directeur au sein du département Experiential Marketing chez Jaguar Land Rover, a rappelé la volonté du groupe d’être un acteur majeur de l’électrification, sur route comme sur mer. 

Partager sur les réseaux sociaux