Le réseau social serait en train de préparer « High School Networks », une version de son appli de messagerie spécifique pour les lycéens, d'après plusieurs captures d'écran publiées par The Next Web, ainsi qu'une page d'aide créée sur le réseau social.

Facebook est en train de préparer une fonctionnalité de son appli Messenger qui sera destinée aux lycéens, a rapporté The Next Web, qui publie plusieurs captures d’écran de l’interface ce 21 avril 2018.

High School Networks serait une manière de créer des communautés d’adolescents en fonction du lycée dans lequel ils étudient. «  Rejoignez cette école pour voir si vos camarades de classe sont aussi sur Messenger », indique Facebook dans l’une des captures de l’appli de messagerie de Facebook. Il est probable que cette fonctionnalité ne soit testée qu’aux Etats-Unis, dans un premier temps.

Capture par The Next Web

Jane Manchun Wong, une étudiante en informatique, a également trouvé quelques informations concernant certaines fonctionnalités liées à High School Networks : les étudiants pourraient utiliser une barre de recherche pour trouver des camarades ou en inviter sur la plateforme, leur envoyer des messages, ou encore rejoindre des plus petits réseaux en fonction des différents cours suivis par le étudiants.

Un selfie pour prouver son statut de lycéen

Comment les étudiants devront-ils prouver qu’ils font bien partie de leur école ? Facebook semble avoir trouvé la solution, comme on peut le voir sur un onglet qui a été créé dans le centre d’aide du réseau social, intitulé « postez un selfie avec le badge de votre école ».

ll prévient : « Pour rejoindre cette école, veuillez télécharger une photo qui montre clairement votre badge à côté de votre visage. Faites attention à ce que la photo soit lumineuse et les informations sur votre badge soient visibles. » Et de préciser qu’il ne « partagera pas » cette photo.

Fin 2017, Facebook avait lancé Messenger Kids aux Etats-Unis, une appli à part calquée sur l’interface de sa messagerie instantanée mais réservée aux enfants. Les parents sont obligés d’y approuver les conversation avant que leurs enfants ne puissent discuter avec leurs amis. Le réseau social de Mark Zuckerberg a ensuite étendu, en février 2018, son appli aux moins de 13 ans ainsi que sur Android, non sans avoir subi quelques semaines de polémique.

Plusieurs associations de parents ainsi que des pédiatres ont notamment demandé au PDG de renoncer à cette applications, jugeant les enfants «  pas prêts à avoir des comptes sur les réseaux sociaux. Ils ne sont pas suffisamment âgés pour naviguer dans les complexités des relations en ligne », sans parler de leur insouciance quant aux informations personnelles qu’ils partagent.

Partager sur les réseaux sociaux