Les audiences des vidéos de Logan Paul ont baissé de près de 47 % en trois mois, après que le YouTubeur a enchainé les scandales. La croissance de nouveau abonnés de sa chaîne a aussi baissé de 88 % depuis juin dernier.

Le nombre de vues de la chaîne YouTube de Logan Paul a chuté de 47 % entre décembre 2017 et mars 2018, a rapporté Business Insider le 7 avril 2018, soit depuis que le YouTubeur a fait les gros titres après avoir filmé un cadavre dans la « forêt des suicides » à Aokigahara, au Japon.

Sa croissance de nouveaux abonnés a également baissé de 88 % depuis juin 2017.

La chaîne YouTube LoganPaulVlogs compte 17 millions d’abonnés et 3,5 milliards de vues au total. Mais depuis décembre, les vues mensuelles ont baissé quasiment de moitié. Sur le site d’analyse statistique Social Blade, on peut en effet voir la chaîne YouTube de l’Américain de 22 ans était à 316 millions de vues mensuelles au 1er décembre 2017, contre 167,8 millions au 1er mars 2018. Ce qui correspond à une baisse de 47 % d’audience en trois mois.

Capture d’écran des stats de la chaîne de Logan Paul. Social Blade.

Les statistiques de nouveaux abonnés à sa chaîne ont également drastiquement chuté. Le 1er décembre, Logan Paul gagnait 1,18 million d’abonnés par mois. Au premier mars, il en gagné seulement 241 000, soit une baisse de 80 % depuis le scandale de la « forêt des suicides ».

Capture d’écran des stats de la chaîne de Logan Paul. Social Blade.

Ses revenus ne risquent pas d’être très affectés

Il est toutefois peu probable que cette baisse d’audience ait des conséquences graves sur les revenus de Logan Paul. D’après Forbes, il aurait gagné 12,5 millions de dollars (10,1 millions d’euros) en 2017, dont seulement un quart viendrait des publicités YouTube. Le reste de ses gains, générés grâce aux sponsors, aux contrats avec des marques et les ventes de son propre merch, ne sera pas affecté par ces statistiques en berne.

Pour preuve : YouTube avait déjà retiré Logan Paul du programme « Google Preferred » début janvier, qui permet à des annonceurs de mettre en priorité des publicités sur les contenus les plus populaires.

Cet enchaînement de controverses n’a pas l’air de lui avoir servi de leçon

Google a ensuite suspendu la monétisation de ses vidéos début février après qu’il avait montré des images d’un rat qu’il torturait avec un taser, avant d’autoriser le jeune homme à les re-monétiser le 28 février dernier. Ses contenus sont toutefois soumis à une période de probation de 90 jours, soit jusqu’au 15 avril prochain, et ne sont pas affichées dans la rubrique « Tendances », qui permet de montrer les vidéos les plus populaires du moment.

Cet enchaînement de controverses n’a pas l’air de lui avoir servi de leçon : ce 7 avril 2018, il a filmé des automobilistes qui venaient d’avoir un accident de voiture et publié les images sans flouter leur visage.

Partager sur les réseaux sociaux