Comme on l'attendait, Nokia a renouvelé son haut de gamme au Mobile World Congress 2018. Point de Nokia 9 à l'horizon, mais une très jolie version Sirocco.

HMD Global a profité du Mobile World Congress, se tenant du 26 février au 1er mars 2018 à Barcelone, pour offrir un ravalement de façade à son Nokia 8, son flagship de l’année dernière.

Il prend la forme d’une variante baptisée Sirocco et misant sur des matériaux et des retouches premium, afin de proposer une version encore plus haut de gamme du smartphone. Toujours équipé d’un processeur Snapdragon 835 — pas de boost sur ce point — il est cette fois épaulé par 6 Go de RAM. Ce faisant, le Nokia 8 Sirocco se pavane avec un design finalement assez proche d’un Galaxy S8 ou S9. Un gage de qualité.

Écran OLED et fonction Bothie

Ainsi, l’écran OLED, reposant sur une définition de 2560 x 1440, une diagonale de 5,5 pouces et des bords incurvés, occupe 95 % de la façade avant du Nokia 8 Sirocco. Naturellement, le capteur d’empreinte digital a été déplacé vers l’arrière du téléphone pour réduire au maximum les bordures. Façon S9, il prend place juste en-dessous du dispositif photo, composé d’un double capteur siglé ZEISS (12 et 13 millions de pixels).

À l’avant, on retrouve un capteur de 5 millions de pixels. Et Nokia communique toujours sur sa fonctionnalité Bothie, qui permet une utilisation simultanée des appareils avant et arrière.

Le Nokia 8 Sirocco opte sinon pour du verre, souligné par de l’acier inoxydable, et offre la possibilité d’être rechargé en sans-fil. En revanche, à l’instar d’Apple et au contraire de Samsung, Nokia a supprimé le port Jack (un adaptateur USB-C est fourni dans la boîte).

Prévu pour le mois d’avril au prix de 749 euros (pour une capacité de stockage passant à 128 Go), le Nokia 8 Sirocco embarquera directement Android Oreo 8.1. L’intégration au programme Android One promet d’ailleurs un suivi continu des mises à jour.

Partager sur les réseaux sociaux