Et si l'appareil photo frontal était placé derrière l'écran ? C'est la piste que développe un brevet déposé par Samsung.

Qu’il est loin le temps où l’écran d’un smartphone occupait une place réduite sur la façade avant ! Aujourd’hui, presque toute la surface est dévolue à l’affichage. Grâce à l’arrivée du tactile, l’écran a d’abord chassé le clavier physique et maintenant la tendance est de faire des smartphones dont l’écran se prolonge jusqu’à la bordure, toujours dans cette quête de gagner un peu plus d’espace.

On devine assez aisément vers quoi l’industrie cherche à tendre : un smartphone où seul l’écran serait visible à l’avant, les autres éléments étant déplacés, supprimés ou cachés sous la dalle. Mais c’est une chose que d’écrire la théorie ; ça en est une autre de passer à la pratique. Il s’avère que même sur les smartphones les plus modernes, il y a encore beaucoup d’éléments visibles à l’avant.

L’écran va jusqu’au bord et parfois déborde sur les côtés.

Un brevet déposé en 2017

C’est le cas de l’appareil photo frontal, celui-là même qui permet de faire des selfies ou de passer un appel en visiophonie. Impossible bien sûr de le déplacer ailleurs (il y a déjà un objectif photo, voire deux, à l’arrière) ou de le supprimer (sauf à vouloir sauter à pieds joints dans un fiasco commercial). Il faut donc trouver un moyen de le placer derrière la dalle et qu’il conserve par ailleurs toute son efficacité.

C’est sur cette problématique technique que porte un brevet déposé le 12 mai 2017 par Samsung auprès de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, et dont le site GSM Arena se fait l’écho. La méthode imaginée par l’entreprise sud-coréenne est de placer l’appareil photo sous l’écran, ainsi que d’autres éléments qui sont visibles d’ordinaire sur le devant du smartphone.

samsung-galaxy-s8-hands-on-05
Il y a déjà un appareil photo à l’arrière des smarpthones.

Le fait qu’aucun constructeur ne se soit lancé, pour le moment, dans cette direction en proposant un mobile où l’objectif photographique se trouve derrière l’écran souligne la complexité de cette évolution technologique. Comme le font remarquer nos confrères de FrAndroid, il faudrait par exemple que l’appareil se cale à l’écran d’une façon à ce que la photo soit prise entre deux rafraichissements de l’affichage.

Cependant, font-ils observer, cela interroge sur la qualité des photographies. Le délai accordé au cliché semble être très court, ce qui pourrait être embêtant si l’on entendait appliquer un temps de pause plus long pour capter davantage de lumière pour la scène ou l sujet que l’on entend photographier. Ce pourrait être délicat en basse luminosité, sauf à jouer avec la sensibilité et d’avoir un rendu dégradé.

Partager sur les réseaux sociaux