Pour l'agence Reuters, la division cinéma des Amazon Studios pourrait entrer dans une nouvelle phase. Pour séduire un plus large public, le géant voudrait se détourner du cinéma indépendant.

Après l’annulation brutale de trois comédies par Amazon, l’entreprise de Seattle poursuivrait son virage vers des contenus plus populaires. La stratégie du géant aurait considérablement changé et les investissements dans les contenus suivraient une nouvelle priorité : plutôt que de convaincre Hollywood, Amazon voudrait rassembler des abonnés.

The Lost City of Amazon

Selon Reuters, les studios s’apprêteraient à pivoter leurs investissements dans le cinéma vers de plus gros projets, plus rémunérateurs. Plutôt que de continuer le soutien aux projets les plus pointus comme The Lost City of Z ou encore Manchester by the Sea, Amazon s’intéresserait désormais à des franchises populaires, quitte à perdre les bonnes grâces des critiques et les récompenses.

Cette décision refléterait le nouveau virage des studios pour Reuters. L’agence écrit : « Amazon veut des contenus adaptés à une audience plus large pour poursuivre son objectif économique : persuader plus de consommateurs de rejoindre Prime.  » À l’avenir, le studio s’apprêterait donc à dépenser a minima 50 millions de dollars par film, quand l’entreprise avait l’habitude d’accorder des budgets bien moins élevés. Manchester by the Sea, et ses deux Oscars, ont par exemple coûté à Amazon 10 millions de dollars au Sundance.

Avec cette nouvelle direction, les studios ne cherchent pas forcément à devenir une usine pour blockbuster. Par comparaison, Bright, le blockbuster de Netflix coûtait déjà 90 millions de dollars. Mais selon l’agence, les ambitions des studios se feront ressentir dans les prochaines productions maison. Le cinéma indépendant ne perdrait toutefois pas tout son intérêt : bien que la présence d’Amazon à Sundance soit encore floue, l’entreprise voudrait rester un acteur pour ce cinéma.

La division télé du géant a entrepris une stratégie comparable : les plus petits et ambitieux shows ont été annulés au profit de l’énorme projet Seigneur des Anneaux et son budget colossal. Pour la franchise, l’entreprise a déboursé 250 millions de dollars — le budget final pourrait quant à lui tutoyer le demi-milliard.

The Big Sick / Amazon

Ce volte-face contre le cinéma indépendant intervient ironiquement au moment où The Big Sick et son tout petit budget s’illustrent au box-office américain et s’annonce comme la surprise de la saison des récompenses. Pour seulement 5 millions de dollars investis dans le projet, Amazon a réussi à réunir 55 millions de dollars au box-office.

Partager sur les réseaux sociaux