Au Centre hospitalier universitaire de Nagoya, les infirmiers et médecins seront bientôt assistés par quatre robots autonomes. Chargés d'effectuer des livraisons, ils se déplaceront entre les étages pour fournir des médicaments.

Tandis que des robots commencent à organiser et superviser les rayons de quelques supermarchés américains, d’autres vont bientôt élire domicile dans les couloirs d’un hôpital. À compter du mois de février 2018, le Centre hospitalier universitaire de Nagoya, au Japon, va accueillir plusieurs de ces bolides pour épauler son personnel.

Contrairement à certains de leurs homologues, ces robots là ne seront pas chargés de réaliser des opérations chirurgicales ou des interventions médicales. Leur mission consistera à livrer les médicaments et échantillons aux médecins et infirmiers, afin de leur éviter de parcourir les différents étages de l’établissement.

Quatre robots autonomes

Ayako Tsukidate

Mis au point conjointement par l’Université de Nagoya et Toyota Industries, le fonctionnement de ces quatre robots s’inspire de celui des véhicules autonomes. Ils seront actifs pour aider le personnel de nuit, entre 17 heures et 8 heures.

Équipés d’une caméra à 360 °, ils se déplaceront dans les couloirs de l’hôpital et pourront monter seuls à bord des ascenseurs. Lorsque leur batterie sera presque déchargée, les robots retourneront à leur station de charge en autonomie.

La phase de test va durer un an

Le projet commencera d’abord par une phase de test, qui doit durer une année. Si les résultats sont concluants, l’utilisation de ces robots pourrait être étendue à des salles d’hospitalisation.

Naoki Ishiguro, le directeur de l’hôpital, souligne que ces robots ne seront pas là pour remplacer le personnel hospitalier, mais pour l’aider à mieux remplir ses missions. « Nous espérons que cela permettra aux infirmiers et aux autres professionnels de se concentrer davantage sur leurs tâches principales », avance-t-il.

Partager sur les réseaux sociaux