Lorsqu'un fichier MP3 est partagé sur iMessage, Apple modifie le fichier pour le convertir dans un format AAC à la qualité fortement dégradée.

Mais de quoi se mêle Apple ? Selon des essais réalisés sur TUAW, et confirmés en France par le blogueur Pierre Dandumont, lorsqu'un internaute utilise iMessage pour envoyer un fichier MP3 à un contact, Apple prend d'autorité la décision de convertir le fichier au format AAC. Pire, la qualité du son est dégradée.

"Le fichier stéréo 228 kbps de 5.12 Mo que j'ai acheté sur Amazon a été dégradé vers un fichier mono 62.4 kbps de 1,4 Mo lors de la réception après son transfert à travers Messages", explique l'auteur de l'article sur TUAW. "Jusqu'à présent, j'avais toujours présumé que quelles que soient les données que vous envoyiez en utilisant Messages, elles arrivaient dans la même formes que celles qu'elles avaient lors de l'envoi. Apparemment non".

Pierre Dandumont a lui aussi envoyé un fichier MP3 stéréo à 128 kbps, et son interlocuteur s'est retrouvé avec un fichier M4A mono encodé à 64 kbps. 

Dans les conditions d'utilisation d'iCloud, qui s'appliquent à iMessage, Apple prévient que "Apple peut transmettre votre Contenu grâce à différents réseaux publics, sur différents supports, et modifier ou changer votre Contenu afin de respecter les exigences techniques des réseaux de connexion, des appareils ou des ordinateurs". Elles affirment aussi que "Apple ne contrôle pas le Contenu diffusé via le Service ni ne garantit l’exactitude, l’intégrité ou la qualité de ce Contenu".

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.