Face aux ventes en ligne qui ne suffisent pas à compenser la chute des ventes de CD, les maisons de disques sont contraintes à diversifier leurs activités et de se concentrer sur ce qui apporte à leur catalogue une valeur ajoutée par rapport aux fichiers MP3 qu’elles espèraient vendre comme des kilos de pommes de terre. Dans cet esprit, Universal Music Group a sorti mercredi un nouveau jeu pour iPhone et iPod Touch (a priori non disponible sur l’App Store français), Six-String, qui surfe sur la vague des jeux musicaux lancée par Guitar Hero. Le phénomène attire déjà les majors depuis plusieurs années, puisqu’elles y voient enfin le moyen de vendre leurs chansons dans un environnement sécurisé (comprenez sans que les titres soient facilement copiables), à un prix qu’elles jugent convenables.

Universal, qui avait déjà signé avec Tapulous des versions de Tap Tap dédiées à certains de ses artistes, a cette fois-ci demandé à Frontier de créer un jeu de guitare plus généraliste. Six-String, qui se veut plus pointu que les jeux Tapulous, propose ainsi de découvrir des nouveautés produites par le studio, et d’interpréter les morceaux avec la guitare virtuelle.

Pour 4,99 dollars, le jeu ne propose que six titres, dont le nouveau single Raised on Rock des Scorpions. Un moyen à la fois rentable et efficace de faire la promotion de l’album qui ne sortira que dans une semaine, le 23 mars. Les joueurs peuvent aussi trouver une liste de 20 chansons supplémentaires sur la boutique embarquée dans le jeu mobile. Chaque titre supplémentaire coûte, comme sur iTunes, 99 centimes. Mais il est beaucoup plus facile de justifier la vente à ce prix d’une chanson qui sert de contenu interactif à un jeu que la vente d’un fichier MP3 sans aucune valeur ajoutée…

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !