Apple craint une pénurie d’iPhone 14 Pro et d’iPhone 14 Pro Max dans les semaines et les mois à venir, à cause de la politique anti-covid en Chine. Les délais de livraison de ces modèles risquent de s’allonger, les rendant plus difficiles à trouver à Noël.

C’est une prise de parole rare. Dans la nuit du 6 au 7 novembre, Apple a publié un communiqué sur son site officiel pour exposer la situation sur la fabrication de l’iPhone 14 Pro. Elle est mauvaise. L’entreprise américaine s’attend à une chute importante de la production de ce modèle, ce qui, pour la clientèle, se traduira par des délais de livraison beaucoup plus longs.

« Les restrictions du Covid-19 ont eu un impact temporaire sur le principal site d’assemblage de l’iPhone 14 Pro et de l’iPhone 14 Pro Max situé à Zhengzhou, en Chine. L’usine fonctionne actuellement à une capacité considérablement réduite », est-il écrit dans le très bref point de situation. En conséquence, il sera très difficile de répondre à la demande dans les mois à venir.

iPhone 14 Pro // Source : Anthony Wonner pour Numerama
L’iPhone 14 Pro Max. // Source : Anthony Wonner pour Numerama

Les difficultés rencontrées par la firme de Cupertino proviennent de la politique « zéro covid » en Chine, qui est très sévère pour la population et qui pèse lourdement sur l’activité économique. Les confinements sont si difficiles que les gens fuient parfois les zones de quarantaine pour éviter les restrictions de déplacement et les tests interminables.

C’est justement ce qu’il s’est passé dans l’un des grands centres de production de l’iPhone en Chine. À Zhengzhou, dans le centre du pays, les autorités ont décrété une quarantaine d’une semaine après la découverte d’un foyer de cas de covid dans la zone industrielle. Plusieurs employés ont fui l’usine depuis, alors que des malades sont détectés depuis le mois d’octobre.

Augmenter la production de l’iPhone hors de Chine

La politique implacable du parti communiste chinois face à la pandémie, qui n’a pas varié depuis des mois pour ne pas exposer les faiblesses et les erreurs de la stratégie de Xi Jinping, ne donne pourtant pas des résultats spectaculaires — aussi parce que le pays se refuse d’importer des vaccins ARN occidentaux, préférant, par nationalisme, compter sur ses laboratoires, moins efficaces.

Cette situation fait qu’Apple n’a pas la certitude de pouvoir distribuer assez d’iPhone 14 Pro pour les fêtes de fin d’année, alors même que c’est une période cruciale pour l’industrie du téléphone. La clientèle pourrait toutefois se rabattre sur les autres modèles de la gamme — l’iPhone 14 et l’iPhone 14 Plus — qui ne sont pas mentionnés dans ce pont de situation.

iPhone 14 Pro Max // Source : Anthony Wonner pour Numerama
L’iPhone 14 Pro Max // Source : Anthony Wonner pour Numerama

Apple dépend énormément de la Chine pour la fabrication de ses produits, pour ne pas dire quasi exclusivement du pays : à l’heure actuelle, les sous-traitants chinois produisent plus de 90 % des produits Apple, dont environ 98 % de l’iPhone. L’usine taïwanaise de Foxconn, à Zhengzhou, emploie d’ailleurs 200 000 personnes. C’est dire le caractère crucial de l’usine.

Apple planche sur une diversification de sa production dans le monde, notamment en Inde, pour réduire son exposition aux politiques chinoises. Bloomberg estime qu’il faudrait huit ans pour transférer 10 % de sa capacité de production hors de Chine. L’Inde a les faveurs d’Apple, mais ses installations sont limitées — le pays ne peut soutenir que 3 % de la production.