Google annonce qu’il s’apprête à déployer le protocole Matter sur ses appareils. Créé par un consortium de constructeurs, ce nouveau « langage » va mettre fin à l’incompatibilité des objets entre eux. 

Annoncé en 2019, le protocole Matter enthousiasme autant qu’il énerve. Sans cesse repoussé, Matter alimente les espoirs des personnes qui souhaitent connecter leur maison, mais les déçoit aussi à chaque fois. Il faut dire que niveau maison connectée, la situation est assez catastrophique aujourd’hui. Entre les objets seulement contrôlables par Bluetooth, ceux qui requièrent un hub branché à sa box Internet et les incompatibilités entre les trois écosystèmes censés tout centraliser (Apple HomeKit, Amazon Alexa et Google Home), mieux vaut s’y connaître pour programmer la maison connectée idéale. Matter est censé régler tout ça en proposant un protocole unique pour la maison connectée, que tous les constructeurs ont accepté d’adopter.

Depuis le 1er octobre 2022, Matter est enfin finalisé. Apple teste actuellement le protocole avec la bêta d’iOS 16.1 tandis que Google, lors d’une discussion avec la presse, a officialisé l’arrivée de Matter sur ses appareils dans les toutes prochaines semaines. Les promesses sont immenses, à commencer par une compatibilité de tous ses objets déjà sortis avec tous les écosystèmes. 

Le protocole Matter permettre l'ajout d'objets directement depuis l'interface d'Android. // Source : Google
Le protocole Matter va permettre l’ajout d’objets directement depuis l’interface d’Android. // Source : Google

« Dis Siri, baisse mon thermostat Nest »

Chez Google, le lancement de Matter va intervenir en deux temps : 

  • Dès l’automne, la marque mettra à jour tous ses objets existants pour les faire fonctionner avec Matter. Les enceintes Google Home, Google Nest et les routeurs Nest Wifi pourront servir de pont Matter. Cela veut dire qu’ils se chargeront de gérer la communication entre les différents appareils de la maison grâce au protocole Thread. Les objets, comme le Nest Thermostat, les détecteurs de mouvement Google ou le détecteur de fumée Nest, fonctionneront avec Apple HomeKit et Amazon Alexa après leur mise à jour. Google nous l’a confirmé.
  • Au premier trimestre 2023, les nouveaux objets commercialisés par Google seront compatibles Matter « out of the box ». En les branchant à une prise pour la première fois, ils enverront un pop-up sur votre smartphone pour être configuré sans avoir à télécharger une application. Plus besoin de les ajouter manuellement dans Google Home ou Apple Home.
Quelques unes des marques qui se sont engagées à utiliser Matter. // Source : Matter
Quelques-unes des marques qui se sont engagées à utiliser Matter. // Source : Matter

Seuls produits non supportés : les caméras. Malheureusement, la CSA (Connectivity Standards Alliance) a décidé de ne pas les rendre compatibles avant la deuxième version de Matter. Un interphone connecté Amazon Ring restera donc exclusif à Amazon Alexa pendant plusieurs mois/an, ce qui est forcément regrettable. Même chose pour les caméras de surveillance, il va falloir attendre.

Et les autres marques ? 

À notre connaissance, Google est un des premiers à communiquer sur le déploiement de Matter, même si d’autres constructeurs ont déjà officialisé le support de leurs appareils dans le futur. Philips, avec ses ampoules Hue et WiZ, a déjà dit qu’il mettra à jour l’ensemble de son écosystème grâce à une mise à jour de son pont (et les futurs objets devraient pouvoir fonctionner sans). Tout le monde ne sera sans doute pas prêt fin 2022, mais l’interopérabilité des produits entre eux est bien prévue. Bien sûr, tous n’auront pas droit à une mise à jour. Il est probable que les premiers clients de la maison connectée conservent des produits incompatibles. 

Pour accompagner l’arrivée de Matter, Google teste actuellement une nouvelle application « Home » pensée pour contrôler plus facilement des objets et créer des automatisations. Matter pourrait rendre sexy la maison connectée, à condition que tout se passe bien.