La Chine estime que le Kazakhstan serait concerné par une épidémie de pneumonie inconnue, plus mortelle que la Covid-19. De son côté, le Kazakhstan répond que « ces informations ne correspondent pas à la réalité ».

Le Kazakhstan serait touché par une épidémie de pneumonie, qui n’est pas la Covid-19. La maladie est présentée par l’ambassade de Chine au Kazakhstan comme plus mortelle que celle provoquée par le virus SARS-CoV-2, informe Reuters le 10 juillet 2020.

Selon l’agence de presse, l’ambassade a publié un communiqué sur son compte WeChat officiel ce jeudi 9 juillet, mentionnant une « augmentation significative » du nombre de cas dans plusieurs villes (Atyraou, Aktioubé et Chimkent) depuis la mi-juin. Cette pneumonie serait responsable de la mort de 1 772 personnes au cours du premier semestre, dont 628 décès survenus en juin.

Les données rapporteraient une augmentation de 55 % de cas de pneumonie au premier semestre de l’année, par rapport à la même période en 2019 — soit un passage de 63 436 à 98 546 cas, selon Associated Press.

Un masque chirurgical. // Source : Pexels/Engin Akyurt (photo recadrée)

« Ces informations ne correspondent pas à la réalité »

« Le taux de mortalité de la maladie est beaucoup plus élevé que celui de la pneumonie causée par le nouveau coronavirus », selon ce communiqué cité par Reuters. D’après l’ambassade, le ministère de la santé du Kazakhstan mènerait actuellement une « étude comparative » pour identifier si cette pneumonie est provoquée par un virus qui aurait des lien avec le SARS-CoV-2, ou s’il s’agit d’une autre souche.

Selon Forbes, le Kazakhstan a rejeté cet avertissement émis par la Chine. Les responsables de la santé publique estiment qu’il s’agit d’une pneumonie standard. Pour le ministère de la santé du pays, « ces informations ne correspondent pas à la réalité », est-il indiqué dans un communiqué cité par Associated Press. Parmi les personnes touchées par la pneumonie, il y a des individus dépistés négativement au coronavirus mais dont les symptômes sont compatibles avec la Covid-19.

Concernant la Covid-19, l’agence de presse rappelle que le pays a connu plus de 53 000 cas confirmés, incluant 264 décès.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo