SpaceX a demandé aux passionnés d’aérospatial de lui transmettre tout média sur l’explosion de sa fusée, dans l’espoir de déterminer avec précision les causes de son explosion début septembre.

Pour éclaircir les causes de l’incident le plus grave de toute l’histoire de SpaceX, c’est peut-être en direction du public qu’il faut se tourner. Douze jours après l’explosion qui a pulvérisé la fusée Falcon 9, la société américaine spécialisée dans la mise en orbite de satellites a pris la décision de s’adresser directement au tout-venant à partir de Twitter pour lui demander de l’aide.

Dans un message daté de vendredi, l’entreprise fondée par Elon Musk invite ceux qui ont suivi l’évènement du 1er septembre de lui communiquer sans tarder tout média montrant la scène sous d’autres coutures que celles enregistrées par les caméras de la base de Cap Canaveral. Cela  peut être une piste sonore, une séquence vidéo ou de simples photos. « Ces éléments pourraient être utiles à l’enquête »

SpaceX n’ignore pas que la moindre activité sur un pas de tir attire bien souvent des hordes de passionnés d’aérospatial qui se pressent pour assister à la mise en place d’un lanceur ou — c’est encore mieux — des décollages de fusée. Pour certains de ces spectateurs, c’est aussi une bonne occasion de ramener quelques souvenirs en photographiant ou filmant la scène.

À l’heure où tout le monde ou presque a un smartphone, SpaceX a sans doute bon espoir de trouver dans le matériel du public des éléments complémentaires utiles à son enquête. La semaine dernière, Elon Musk avait évoqué sur Twitter l’aide de la Nasa, de l’US Air Force ainsi que de l’administration de l’aviation civile pour comprendre les causes de la destruction de l’étage supérieur du lanceur.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !