Elle ne sera officiellement lancée que lundi, mais Nokia a ouvert jeudi sa plateforme N-Gage qui permet de télécharger des jeux mobiles pour ses différents terminaux. Annoncée fin août dans le cadre du portail de services Ovi qui rassemble également d’autres services mobiles comme la musique, la navigation et le partage de contenus (photos, vidéos…), N-Gage reprend la marque qui avait signé l’un des plus gros flops de Nokia. Le constructeur finlandais s’était en effet déjà intéressé aux jeux mobiles avec ses consoles téléphones N-Gage et N-Gage QD, qui avaient été boudées par le public.

Cette fois, le service est proposé pour toute une gamme d’appareils Nokia : N81, N81 8 Go, N82, N95 et N95 8 Go. Selon les analystes, Nokia aurait écoulé entre 10 et 15 millions de ces téléphones sur le marché. Prochainement, le service pourra également être utilisé sur les Nokia N73, N93 et N93i.

Pour réaliser le service, le constructeur s’est assuré les partenariats des principaux éditeurs de jeux vidéo mobiles, dont Electronic Arts, Gameloft et Glu Mobile. Nokia prévoit que 25 à 30 jeux seront disponibles d’ici la mi-2008, et au moins autant seront lancés au cours du second semestre. Cette semaine, seuls 5 titres peuvent être téléchargés.

Les jeux sont proposés entre 6,99 € et 9,99 €, ce qui les met plus chers que les jeux mobiles classiques pour téléphones, mais avec une qualité logiquement supérieure à ceux proposés d’ordinaire en java. De plus, contrairement aux téléphones N-Gage lancés par Nokia, il est cette fois possible de tester les jeux avant de les acheter, ce qui sera rassurant pour les utilisateurs, et permettra plus facilement de les « captiver » dans un jeu qu’ils n’ont pas encore acheté. Pour en profiter, notez qu’il est nécessaire au préalable de télécharger l’application N-Gage sur le mobile compatible.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.