L'une des dernières tendances sur YouTube consiste à se filmer avec une version « miniature » de soi-même. La présence de ces enfants ne doit rien au hasard.

Il y a deux ans Jake Paul, un youtubeur américain, présentait à ses 19 millions d’abonnés une version miniature de lui-même. L’enfant, nommé Tydus, a 3 ans à l’époque. Il est habillé avec le même t-shirt rose que Jake Paul et il porte des lunettes similaires. Il reprend ses expressions phares, chante ses chansons.

Jake Paul / YouTube

Des dizaines d’autres youtubeurs américains ont depuis présenté leur version miniature d’eux-mêmes, en vidéo ou sur Instagram. Cela n’est peut-être pas sans lien avec les résultats d’une étude publiée par le Pew research center ce jeudi 25 juillet. Repérée par The Verge, elle montre que les vidéos avec de jeunes enfants généreraient en moyenne 3 fois plus de vues que les vidéos avec des adultes.

Des vidéos à 36 millions de vues

Selon le Pew research center, les vidéos dans lesquelles apparaissent un ou plusieurs enfants de moins de 13 ans sont vues 3 fois plus que les autres vidéos en moyenne. Ce constat vaut que la vidéo soit destinée aux enfants ou non, même si l’étude précise que les vidéos avec des enfants pour les enfants sont généralement encore plus populaires.

La première vidéo que Jake Paul a tournée avec son « mini-lui » a été visionnée plus de 36 millions de fois. Ceci en fait le 7e contenu le plus populaire de sa chaîne. En un an, ils ont tourné pas moins de 23 vidéos ensemble, ce qui a généré plus de 350 millions de vues d’après nos calculs.

Tydus, dont les parents ont une chaîne YouTube de vlogs familiaux, a aussi profité de cette notoriété. Il a 680 000 abonnés sur son compte Instagram personnel, contre 1,5 million sur le compte où il se présente comme le mini Jake Paul.

Comme l’avait remarqué la journaliste Taylor Lorenz, d’autres youtubeurs ont suivi cette tendance.

Tout le monde veut son mini-soi

L’ex petite amie de Jake Paul, la youtubeuse et chanteuse Erika Costell, avait également recruté une version miniature d’elle-même, à qui ils avaient organisé un « date » avec Tydus.

Les frères Dobre, d’anciens membres de la Team 10 — l’équipe de youtubeurs de Jake Paul –, ont également suivi.

Une simple recherche sur YouTube permet de constater que d’autres vidéastes moins proches de Jake Paul ont leurs versions miniatures. Certaines leur ressemblent physiquement, d’autres de part un talent commun, pour la musique par exemple. Depuis quelques mois, des youtubeurs appellent aussi leur frère ou sœur ou leur enfant leur « mini-moi » et s’amusent à les relooker pour qu’ils leur ressemblent.

Captures d’écran YouTube

Ces vidéos sont populaires : elles peuvent facilement atteindre plusieurs millions de vues.

Le phénomène est d’autant plus étrange que YouTube n’est pas censée être une plateforme pour les enfants. En théorie, elle est interdite aux moins de 13 ans. Il est impossible de s’inscrire sur YouTube sans mentir lorsqu’on n’a pas cet âge. En revanche, il existe une certaine tolérance vis-à-vis des très jeunes créateurs de contenus.

Cela soulève de nombreux questionnements. YouTube a été pointé du doigt à plusieurs reprises à cause de la présence de prédateurs sexuels pédophiles sur sa plateforme. En juin, le gouvernement américain a également ouvert une enquête sur la gestion des données personnelles des enfants sur la plateforme, qui ne respecterait pas la loi. YouTube n’a pour le moment pas intérêt à sévir sur les jeunes vidéastes. Leur popularité est telle qu’ils représentent aujourd’hui une source non négligeable d’audience et donc de revenus. Ryan ToysReview est l’un des jeunes youtubeurs les plus populaires. Il a 7 ans et… 20 millions d’abonnés. Soit plus que Jake Paul.

À lire sur Numerama : Comment YouTube lutte-t-il face aux prédateurs sexuels  ?

Partager sur les réseaux sociaux