Des chercheurs en cybersécurité ont mis le doigt sur une faille dans Fortnite. Epic Games a réagi.

Fortnite a bien failli mettre en danger les données de ses millions d’utilisateurs. Dans un article publié le 16 janvier 2019 sur leur site, les chercheurs de Check Point Research ont expliqué avoir mis le doigt sur une faille qui permettait à des hackers de prendre possession d’un compte.

Fort heureusement, Epic Games n’a pas tardé à réagir. La faille était visiblement liée à des anciens sous-domaines susceptibles de contenir des brèches.

Une faille dans Fortnite

La faille s’articulait autour du système d’authentification via une plateforme tierce, qui nécessite de générer un jeton envoyé à Epic Games pour autoriser l’accès à un compte — ce jeton pouvant donc être subtilisé par un hacker. Dans les colonnes de BuzzFeed, Oded Vanunu, à la tête du département vulnérabilité chez Check Point Research, parle d’une «  attaque sophistiquée », laquelle ne fonctionnerait pas avec la double authentification activée.

Dans une vidéo de démonstration, on peut voir qu’un simple lien malicieux — avec de la monnaie virtuelle gratuite en guise d’hameçon — suffisait à un cybercriminel pour prendre le contrôle d’un compte (sans avoir besoin du mot de passe). Grâce à son attaque, il pouvait ensuite dépenser l’argent de la victime dans le jeu.

Bande-annonce de Fortnitemares 2018 // Source : YouTube/Epic Games

Ce n’est pas la première fois que Fortnite est victime d’une faille de sécurité. En août dernier, Google en avait découvert une dans l’application permettant de télécharger la version Android sur un téléphone. Avec une communauté de 200 millions de joueurs répartis sur un maximum de plateformes, Fortnite apparaît comme une mine d’or pour les hackers.

Crédit photo de la une : Epic Games

Partager sur les réseaux sociaux