La PlayStation 4 a soufflé ses cinq bougies. L'occasion pour Sony de faire le point sur sa console bulldozer.

Le 15 novembre 2013, la PlayStation 4 était lancée en Amérique du Nord (le 29 du même mois en Europe, le 22 février 2014 au Japon). Cela signifie que la console de Sony vient de fêter ses cinq ans. Ils ont été célébrés comme il se doit par la firme nippone, à la faveur d’une infographique révélant plusieurs gros chiffres. Notamment les 86,1 millions d’unités vendues.

La PlayStation 4 ne devrait donc pas tarder à passer devant les 87 millions de la PlayStation 3 et, au moment de tirer sa révérence, elle pourrait se prévaloir d’un parc installé supérieur dépassant les 100 millions d’exemplaires. Dans les consoles de salon, seules la PlayStation, la PlayStation 2 et la Wii sont parvenues à franchir ce cap.

PlayStation 4 // Source : Sony

En moyenne, le propriétaire de PS4 achète 9 titres

À ce volume hardware impressionnant s’ajoutent près de 778 millions de jeux écoulés en cinq années. Cette donnée aboutit à la statistique suivante : en moyenne, le propriétaire d’une PS4 achète 9 titres. Les cinq productions les plus vendues ? Dans l’ordre alphabétique : Call of Duty : Black Ops III, Call of Duty : WWII, FIFA 17, FIFA 18 et GTA V. Parmi les plus populaires, on retrouve bien évidemment Fortnite, phénomène du moment.

Plus proche de la fin que du début, la PlayStation 4 a toutefois encore un avenir brillant au regard de son calendrier, qui rassemble des exclusivités très attendues (Days Gone, Death Stranding, Dreams, Ghost of Tsushima et The Last of Us Part II). Avant de passer, peut-être, le flambeau à une PlayStation 5. Mais celle-ci ne sera pas à l’E3 2019, Sony ayant décidé de ne pas se rendre au salon californien l’année prochaine.

Partager sur les réseaux sociaux