Canal+, qui a perdu la Ligue des Champions et va perdre la Ligue 1, a frappé un grand coup en récupérant la Premier League.

Nouvel épisode dans le vaste dossier que sont les droits TV en matière de football : Canal+ a annoncé le 31 octobre qu’il avait récupéré la Premier League, prestigieux championnat de football anglais. Le grand perdant de cette histoire n’est autre que SFR, qui avait fait de la compétition son — premier — cheval de bataille pour son bouquet RMC Sport.

C’est, en quelque sorte, un juste retour des choses : avant d’échouer sur RMC Sport, la Premier League pouvait être appréciée sur Canal+. La chaîne cryptée a signé un accord qui porte sur les saisons 2019-2020, 2020-2021 et 2021-2022, sachant qu’elle n’aura plus la Ligue 1 à partir de 2020.

RMC Sport veut sauver les meubles

Le groupe Altice, maison-mère de SFR, doit maintenant réagir : il ne pourra pas faire payer 19 ou 9 euros par mois aux amateurs de foot simplement pour suivre la Ligue des Champions et la Ligue Europa. En effet, ces deux évènements n’occupent pas une place suffisante dans un calendrier pour justifier un tel prix (pas de match le week-end, par exemple).

D’ailleurs, SFR a fait parvenir un communiqué de presse dès le 31 octobre 2018 pour annoncer «  travailler dès [mercredi] soir avec le groupe Canal+ dans l’esprit des accords trouvés autour de la Champions League, afin de permettre aux abonnés RMC Sport de continuer à vivre la Premier League anglaise sur ses antennes après l’été 2019. » Avec un peu de chance, Canal+ négociera l’intégration d’une option RMC Sport dans ses abonnements (réservée aux clients satellite pour le moment), associée à ses packs Sports et Intégrale.

À l’arrivée, c’est une excellente nouvelle pour Canal+, qui renforce son offre après avoir perdu pied face aux nouveaux entrants ces dernières années. D’autant qu’en plus de la F1 et de la Premier League, ses chaînes diffuseront les championnats de MotoGP et de WRC.

Crédit photo de la une : Premier League

Partager sur les réseaux sociaux