Le site de téléchargement illicite a activé une autre adresse pour échapper à Google, qui a déjà déréférencé certaines de ses pages.

Confronté sporadiquement au déréférencement de sa page d’accueil sur Google, le site de téléchargement illicite YggTorrent a répliqué à la mi-septembre, et comme à son habitude, par l’activation d’une nouvelle adresse. Depuis ce week-end, le site spécialisé dans les liens BitTorrent passe par le domaine national des îles Tonga (.to), en redirigeant ceux et celles qui utilisaient l’extension islandaise (.is).

« Les nombreux déréférencements de la part de Google nous amènent à changer de nom de domaine », justifie l’équipe du site.

BitTorrent
Un partage par BitTorrent. // Source : nrkbeta

Il y a peu, YggTorrent utilisait des sous-domaines (ww2 et ww3) pour tenter de retrouver le chemin du moteur de recherche. Il est à noter que la nouvelle adresse n’est pas encore référencée lorsque l’on tape seulement « YggTorrent » sur Google — elle l’est par contre si on tape l’adresse entièrement. On notera par ailleurs que le déréférencement du site avec l’extension islandaise a cessé, le site étant bien présent.

En règle générale, Google s’abstient de retirer de son index la page d’accueil d’un site qui est dans le collimateur de l’industrie du divertissement ; l’entreprise américaine accepte d’agir contre les liens pirates à la condition que les ayants droit lui envoient les adresses précises de pages permettant de télécharger un fichier. Mais cette règle a parfois connu quelques exceptions par le passé.

Bête noire de l’industrie du divertissement, qui cherche à le neutraliser et si possible à faire condamner ses responsables, YggTorrent est un site qui est né dans la foulée de la fermeture de T411. En octobre 2017, le site a absorbé son principal rival, T411.si, qui se présentait lui aussi comme l’héritier de T411. Depuis, les personnes derrière ce projet ont choisi de se mettre en retrait en cédant la plateforme à une nouvelle équipe.

Partager sur les réseaux sociaux