Netflix vient de s'offrir les services exclusifs d'Álex Pina. En plus de la partie 3 de la Casa de Papel, le scénariste et producteur va créer d'autres séries en exclusivité pour la plateforme américaine.

Netflix a annoncé avoir signé un « accord exclusif » avec Álex Pina, le créateur espagnol de la série La Casa De Papel, dans un communiqué du 12 juillet 2018. Le producteur et scénariste de 48 ans va donc créer « de nouvelles séries et projets en exclusivité » pour la plateforme de vidéo à la demande par abonnement.

Netflix avait racheté les droits de diffusion de la Casa de Papel, une série espagnole diffusée sur Antena 3, et avait diffusé les épisodes (redécoupés pour la plateforme) à partir de décembre 2017. En quelques mois, la production qui met en scène un braquage au sein de la Maison de la Monnaie en Espagne, est devenue « la série non-anglophone la plus regardée sur Netflix » (sans compter Narcos, ndlr).

Nairobi dans « La Casa de Papel ». © Antena 3 / Netflix

Une nouvelle série déjà dans les cartons

Au vu de ce succès monumental, Netflix a racheté les droits de la série et annoncé le 18 avril 2018 qu’ils produiraient en exclusivité une Partie 3 de la série. Celle-ci est prévue pour 2019, et Álex Pina sera en charge d’en «  lancer la production ».

D’après le communiqué de l’entreprise, Pina est déjà en train de développer une autre série pour Netflix intitulée Sky Rojo, dont le tournage est prévu pour 2019 et qu’ils définissent comme « un drame d’action au féminin ». Il est le créateur de plusieurs productions Derrière les barreaux (2015), El Barco (2011-2013) et Los hombres de Paco (2005-2010).

Une partie 3 de la Casa de Papel aux États-Unis ?

La Casa De Papel a connu un immense succès à travers le monde, mais est restée plus confidentielle dans les pays anglophones comme les États-Unis ou le Royaume-Uni. Une enquête de Vulture a révélé en juin dernier que les cadres responsables des contenus chez Netflix avaient ainsi songé à produire une adaptation en anglais de la série espagnole afin de mieux coller au marché américain.

Où l’on apprenait aussi qu’Álex Pina avait émis l’hypothèse d’une solution alternative : transporter la saison 3 aux États-Unis, avec les mêmes acteurs et « la même équipe » qui déciderait« cette fois de braquer Fort Knox. » L’idée avait en tout cas séduit Erik Barmack, le responsable des contenus internationaux originaux de Netflix : « on pourrait même appeler ça un spin-off, tout en restant loyaux à la vision de la série. Ce serait génial  », avait-il affirmé.

Netflix compte aujourd’hui plus de 125 millions d’abonnés dans le monde. Pour gagner toujours plus d’abonnés, la plateforme américaine mise sur le développement de contenus originaux, et signe de nombreux grands noms de la télévision pour porter sa stratégie, comme Shonda Rhimes ou Ryan Murphy.

Partager sur les réseaux sociaux