Une équipe péruvienne engagée dans le tournoi The International de Dota a été disqualifiée à cause d'une souris.

En course pour participer au prestigieux tournoi The International 2018 de Dota 2, la team Thunder Predator, domiciliée au Pérou, a été disqualifiée lors d’un tournoi qualificatif pour une raison qui pourrait paraitre étrange… En effet, l’un de ses joueurs utilisait une souris programmable, ce qui est illégal selon le règlement établi par Valve. L’équipe malheureuse s’en est défendue via un communiqué publié sur sa page Facebook le vendredi 22 juin 2018.

Atún, le joueur accusé d’avoir triché, aurait utilisé des macro avec le logiciel Razer Synapse afin de contrôler son personnage à la perfection, lui offrant un avantage pendant le match. Selon un billet publié sur Motherboard, des membres de Reddit auraient alerté sur la supercherie, poussant les organisateurs à sévir.

Gare aux souris programmables

Atún incarnait donc Meepo, un Gobelin puissant mais pas simple à contrôler. Avec ses clones et leur téléportation, il peut occasionner énormément de dégâts. L’astuce — et la difficulté — consistant à les contrôler un à un le plus rapidement possible. Le hic, pour l’intéressé, c’est qu’il a visiblement été un peu trop rapide aux yeux des observateurs. « Atún a bougé trois clones quasi en même temps, un mouvement qui demanderait plusieurs secondes à un joueur normal  », peut-on lire. Pour certains, le joueur a fait appel à une commande programmée pour aller plus vite.

Thunder Predator s’est défendu d’une telle pratique, estimant, « Atún, le joueur de notre équipe possède une souris compatible Razer Synapse et, comme tous les joueurs professionnels, il utilise sa propre configuration pour tirer un meilleur bénéfice du hardware et augmenter ses performances lors de chaque match qu’il joue avec Meepo. De fait, nous tenons à dire qu’aucun hack n’a été utilisé.  » Toutefois, pour les organisateurs, utiliser une souris programmable est équivalent à un script software permettant de tricher. Malgré la mauvaise nouvelle, Thunder Predator, pas rancunier, a déjà annoncé qu’il se préparait pour le futur circuit professionnel de Dota 2

Partager sur les réseaux sociaux