Découvrez chaque semaine un jeu de société que nous avons sélectionné pour vous (avec amour et passion). Cette semaine, c'est Dragon Castle qui est à l'honneur.

La Forteresse du Dragon est en déclin. Récupérez-en les fondations et disposez-les adroitement pour bâtir votre propre château et régner sur le royaume.

La forteresse, composée d’une centaine de tuiles de mah-jong d’un des cinq types (marchands, fermiers, soldats, saisons, vents ou dragons), est construite au centre de la table. Elle est formée de piles de un, deux ou trois étages.

Dragon Castle

Les joueurs jouent à tour de rôle. On commence par prendre une tuile disponible de l’étage le plus haut. Une tuile est disponible si au moins l’un de ses côtés longs est libre, sans autre tuile voisine. Puis on réalise une seconde action parmi trois.

Soit on prend une seconde tuile disponible, de n’importe quel étage, et on dispose les deux sur son plateau personnel. Soit on se contente de cette première tuile et on prend un sanctuaire. Enfin, on peut échanger la tuile choisie contre un point de victoire.

Les tuiles se placent librement sur notre plateau personnel, sur une case vide ou une autre tuile précédemment retournée face cachée.

Mais attention, dès qu’au moins quatre tuiles du même type sont adjacentes orthogonalement, sans tenir compte des étages, elles sont consolidées. On les retourne faces cachées et on marque des points en fonction de leur nombre : plus il y en a, plus c’est rentable. Lors de la consolidation, on peut décider d’en recouvrir une d’un sanctuaire. Ils rapportent des points en fin de partie selon leur taille.

Dragon Castle

Lorsqu’il ne reste plus que des piles d’un étage, une quatrième option est proposée aux joueurs : passer son tour mais prendre un jeton dragon rapportant deux points de victoire.

La partie s’arrête dès que toutes les tuiles sont prises ou qu’il ne reste plus de jeton dragon. Le joueur ayant accumulé le plus de points de victoire remporte la partie.

Pourquoi c’est bien

Dragon Castle s’inspire librement du Shanghai, cette célèbre variante solitaire du mah-jong, popularisée grâce à Windows. Heureusement, le jeu est nettement plus intéressant.

Les règles s’appréhendent vraiment très facilement. Mais le jeu demande anticipation et attention.

Il ne suffit pas de se concentrer sur son propre plateau, il faut observer ce que font les autres, pour ne pas leur laisser de tuiles trop intéressantes. Il faut aussi prendre garde à ne pas se bloquer soi-même, en essayant de faire de trop gros groupes de tuiles sans jamais parvenir à les compléter. Parvenir à monter en étage est aussi une des clés de la victoire, mais ce n’est pas toujours évident à réaliser.

Bref, Dragon Castle offre une jolie combinaison de tactique et d’opportunisme, se jouant dans une ambiance calme et agréable.

Dragon Castle

Les tuiles, bien que beaucoup moins épaisses que les véritables tuiles de mah-jong, n’en restent pas moins très agréables à manipuler.

Une jolie combinaison de tactique et d’opportunisme

Le renouvellement des parties est assuré en premier lieu grâce aux différentes configurations de forteresses de départ proposées dans les règles. Rien ne vous empêche d’ailleurs de créer votre propre construction. Ces différentes dispositions ont une incidence directe sur les choix possibles et donc le déroulement des parties.

Mais il l’est également par le biais des cartes Esprits et Dragons que vous pouvez ajouter une fois les règles de base bien maîtrisées. Une de chaque est piochée au hasard en début de partie. Les cartes Esprits offrent une capacité spéciale utilisable à son tour en défaussant une tuile face visible ou un sanctuaire. Et les cartes Dragons offrent une nouvelle manière de gagner des points de victoire, à condition de respecter certaines contraintes de construction. Comme elles vont souvent à l’encontre de celles de base, elles apportent des petits dilemmes ludiquement très intéressants.

Dragon Castle

Un joli matériel, des règles simples mais pas simplistes, de la tactique et de l’opportunisme, le tout dans une ambiance calme est agréable. Dragon Castle c’est tout ça, et nous, on adore !

  • Dragon Castle est un jeu de Hjalmar Hach, Luca Ricci et Lorenzo Silva
  • Illustré par Cinyee Chiu
  • Édité par Edge
  • Pour 2 à 4 joueurs à partir de 8 ans
  • Pour des parties d’environ 45 minutes
  • Au prix de 44,90 € chez Philibert

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux