La presse française a repris ces derniers jours la belle histoire d'un homme dépressif que Netflix avait contacté pour s'assurer qu'il allait bien. Problème : cette histoire est fausse.

Il était une fois un utilisateur de Netflix qui, souffrant de dépression, passa une semaine entière à bingewatcher la série comique The Office, tous les 188 épisodes. Le service de streaming par abonnement, alerté par le fait que le compte de l’homme était utilisé en permanence, le contacta par e-mail afin d’être sûr que tout allait bien. Celui-ci fut ému et touché de savoir qu’un étranger d’un service client le considérait assez pour s’assurer de son bien-être.

« Il s’agit d’un hoax qui tourne sur internet depuis longtemps »

C’est une bien belle histoire… Mais elle est surtout fausse. Pourtant, l’information a été reprise, depuis le 10 février 2018, par de nombreux médias français, de 20 minutes au Figaro, en passant par Slate, Nice Matin ou La Dépêche.

Nombre de ces articles ont depuis été modifiés pour expliquer que cette histoire est fausse. Car c’est finalement le site franceinfo qui, après avoir aussi relayé l’histoire, vérifie l’information auprès de Netflix, qui dément : « Il s’agit d’un hoax qui tourne sur internet depuis longtemps, a expliqué un responsable des relations presse du site de streaming. Netflix ne contacte jamais ses membres pour interagir avec eux sur leurs habitudes de consommation.  »

Tous ces médias avaient eux-mêmes repris un article du site d’infotainment Pizzabottle, publié le 2 février 2018 et intitulé « Netflix a contacté cet utilisateur pour vérifier qu’il allait bien après qu’il a regardé 188 épisodes de « The Office » en une semaine ». Pizzabottle cite un utilisateur de Reddit, King-Salamander, à qui cette charmante histoire serait arrivée. Mais le site n’était pas le premier à faire mention de cette histoire : le site du tabloïd britannique Daily Mail, le 13 décembre, puis le magazine australien 9Honey, le 15 décembre, avaient aussi raconté cette histoire.

Une histoire liée à « Un prince de Noël »

Et en effet, King-Salamander et ce commentaire Reddit existent bel et bien. Et son histoire est étroitement liée à celle du film Netflix de Noël A Christmas Prince. Le 11 décembre, le compte Netflix US tweete ceci : « Aux 53 personnes qui ont regardé A Christmas Prince tous les jours depuis 18 jours : qui vous a fait du mal ? »

La blague fait rire de nombreux utilisateurs, mais en scandalise aussi certains, inquiets à l’idée que Netflix dispose de statistiques aussi précises sur ses utilisateurs. D’où l’apparition du fil de discussion « At least they care » (« Au moins ils s’en préoccupent ») sur Reddit, où les internautes discutent de ce tweet. C’est au milieu de cette discussion que King-Salamander poste le récit de ce moment où Netflix se serait inquiété pour sa santé mentale.

Le commentaire est immédiatement remonté et de nombreuses personnes lui répondent. L’utilisateur édite d’ailleurs son message quelques heures plus tard, affirmant qu’il ne peut montrer les e-mails en questions, car son compte « était lié à [son] adresse étudiante » et qu’il n’a plus accès à cette vieille boîte de réception.

Cette absence de « preuve » ne semble pas déranger les utilisateurs de Reddit : seuls deux ou trois commentaires remettent en cause la véracité du récit. Ils sont d’ailleurs beaucoup plus nombreux à affirmer que Google ou Tumblr réagissent en demandant si tout va bien et en donnant des contacts utiles lorsque l’on effectue des recherches liées au suicide ou à l’automutilation.

Article parodique de 2013

Ce qui rend l’histoire de King-Salamander si crédible, c’est peut-être la façon dont il parle franchement de sa dépression, et de la façon dont il s’est sorti de cet épisode de sa vie, en apprenant à vivre avec la maladie. Cette partie-là est d’ailleurs peut-être véridique, tirée de la véritable expérience de l’utilisateur.

Mais, selon Netflix, aucun e-mail n’a jamais été envoyé. Le service presse du service de streaming évoquait d’ailleurs une fausse information présente depuis quelques années sur Internet. En l’occurrence, une rapide recherche permet de retrouver un vieil article de The Onion, un site parodique américain, affirmant en 2013 que Netflix avait contacté « Shane Fowler », un homme de 31 ans ayant regardé une saison entière de Sons of Anarchy d’un coup, car le service s’inquiétait de son état. Il est tout à fait possible que, depuis 2013, cette histoire ait été reprise au sérieux et ait tourné, peut-être même à chaque fois avec une série différente.

Partager sur les réseaux sociaux