Nintendo ferme son application mobile Miitomo. Destinée à favoriser les discussions entre amis, celle-ci n’a pas rencontré le succès espéré par le géant des jeux vidéo.

Vous souvenez-vous de Miitomo ? La première application mobile de Nintendo, un programme de questions/réponses sous forme de jeu qui récupérait au passage vos données personnelles, est arrivée en France fin mars 2016. À peine deux ans après, Nintendo annonce la fermeture du jeu. L’entreprise a arrêté le 25 janvier de vendre des pièces Miitomo, la monnaie de l’application. Les utilisateurs pourront encore utiliser l’application, ou se faire rembourser leurs pièces Miitomo non utilisées par Nintendo, jusqu’au 9 mai, date de la fermeture de l’application.

La hype n’a pas duré

Cette fermeture n’est pas une grande surprise : quelques mois après son lancement, une fois la hype passée, l’application n’était déjà plus très fréquentée. Pourtant, à sa sortie, le jeu-réseau social avait fait beaucoup de bruit, et était vite devenu l’un des top-titres sur mobile. Il s’agissait alors de la toute première incursion de Nintendo sur mobile.

miitomo-nintendo-les-gameuses2
Miitomo utilisait les Miis, les avatars bien connus de l’entreprise, créés pour la Wii et toujours utilisés sur la 3DS, la Wii U et la Switch. Après avoir personnalisé son Mii, on pouvait se balader dans un univers très naïf, à la rencontre de nos amis inscrits sur l’application, et leur poser des questions plus ou moins utiles. Mais l’absence de gameplay et l’aspect « réseau social » n’ont pas séduit les utilisateurs de l’appli, qui l’ont vite abandonnée. Heureusement, les essais suivants de Nintendon avec les jeux mobiles sont bien plus réussis.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !