Spotify a annoncé avoir passé le cap du deux millionième abonné. Un succès certain pour la plate-forme musicale suédoise, porté par son lancement aux États-Unis et aux limitations imposées depuis ce printemps sur les versions gratuites du service.

Plus de deux mois après son lancement aux États-Unis, Spotify vient de franchir un nouveau cap dans son existence. Le directeur exécutif du service musical suédois, Daniel Ek, a révélé au cours d’une interview avec CNBC que sa plate-forme compte désormais plus de 2 millions d’auditeurs payants. Le précédent pallier, un million d’abonnés, avait été franchi en mars dernier.

Cette progression doit certainement beaucoup à l’arrivée de Spotify outre-Atlantique. En effet, alors qu’il a fallu deux ans à la plate-forme pour atteindre son premier million en Europe (le service n’était en effet pas encore ouvert aux États-Unis en mars), le cap des 2 millions a été atteint en à peine quelques mois. Si le service continue de séduire en Europe, il est aussi apprécié par de nombreux Américains.

Il est également certain que la limitation de l’écoute gratuite, introduite ce printemps, a eu un impact sur le nombre d’abonnés. Les versions Free et Open du service sont en effet bridées : un titre ne peut plus être écouté plus de cinq fois et le temps d’écoute est limité à dix heures par mois. Autant de mesures prises pour Spotify pour pousser ceux qui apprécient la plate-forme à s’y abonner.

L’annonce de Daniel Ek tombe en tout cas au bon moment. C’est ce jeudi que la conférence f8 doit débuter à San Francisco. Cet évènement, organisé par Facebook, permet de rassembler développeurs et entrepreneurs désireux de travailler sur le réseau social. De grandes annonces sont attendues, comme des partenariats avec des services musicaux. Il est question d’intégrer Spotify, Deezer ou encore Vevo et Netflix dans Facebook.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !