Dans un silence assez étonnant pour une aussi grande licence, un nouveau jeu South Park est sorti sur PS5, Xbox Series, Nintendo Switch et PC. Mais les fans qui espéraient une vraie suite aux RPG édités par Ubisoft vont vite comprendre pourquoi personne ne veut parler de Snow Day!. Notre test.

« J’lance une partie South Park, histoire de m’calmer les nerfs ».

Disponible depuis le 26 mars 2024 sur PS5, Xbox Series X/S, Nintendo Switch et PC, South Park: Snow Day! fait immédiatement raisonner le générique de la série d’animation dans nos têtes. Encore diffusée aujourd’hui, South Park continue de surprendre par son ton satyrique et irrévérencieux. Un jeu comme South Park: Snow Day!, qui sort dans un silence assez surprenant, est conçu pour prolonger le plaisir. Il a la lourde tâche de succéder aux jeux Le Bâton de la vérité (2014) et L’Annale du Destin (2017), deux RPG aussi drôles qu’amusants. Hélas, on est très loin du compte. À moins de 30 euros, South Park: Snow Day! ne cache même pas sa nature de jeu dérivé.

Oui, il y a un nouveau jeu South Park

Cooperation

South Park: Snow Day! est jouable en coopération pour s’amuser à plusieurs (jusqu’à 4). En solo, on est accompagné de personnages contrôlés par une IA qui adore mourir souvent (et disparaître entre les combats).

La première impression est plutôt bonne avec ce South Park: Snow Day!. On est accueilli par de beaux graphismes en 3D qui rendent hommage à la patte si particulière de la série. On reconnaît les voix de nos héros favoris, que ce soit en version originale ou dans la langue de Molière (alors que les anciens jeux les avaient remplacés !). On entend aussi quelques grossièretés bien senties, marque de fabrique de Cartman et de sa bande. Dans cette histoire inédite, le garnement est tout heureux d’apprendre qu’une tempête de neige bloque la ville du Colorado, l’occasion pour lui de faire l’école buissonnière et d’organiser une partie de jeu de rôle géant. Un récit « à la con », qui manque quand même de piquant et reste assez sage sur les moqueries (heureusement qu’il y a le PQ qui devient la monnaie du jeu, un joli hommage au confinement).

Puis, on commence à jouer et on comprend vite que les quelques références aux RPG édités par Ubisoft ne sont là que pour faire joli. South Park: Snow Day! repose même sur un twist qui nous explique que le gameplay doit changer puisque l’on est devenu trop puissant dans les précédents titres. Une mauvaise excuse pour accoucher d’un gameplay simpliste et trop vite inintéressant. On se contente d’enchaîner les arènes sans saveur, avec si peu de variations dans les ennemis à combattre. La marge de progression est faible, tout comme les possibilités de diversifier son approche (arsenal limité, que ce soit au niveau des armes ou des pouvoirs).

South Park: Snow Day! // Source : Capture PS5
Voilà à quoi ressemble South Park: Snow Day! // Source : Capture PS5

Pour pimenter, un peu, le gameplay, South Park: Snow Day! intègre un système de « cartes à la con », soit des bonus/compétences/améliorations aléatoires auxquels les adversaires ont également accès et qui sont remis à zéro à chaque quête. Certains effets sont rigolos et prêtent à sourire, d’autres se révèlent tellement handicapants qu’on sera tenté de relancer le chapitre (une inspiration tirée du genre rogue-like). Entre deux, on aura veillé à dépenser de la matière fécale pour améliorer son héros, dont on pourra personnaliser l’apparence (sans troll sur la couleur de peau cette fois). Oui beaucoup de choses tournent autour du caca dans South Park: Snow Day!, mais comment le reprocher à South Park ?

South Park: Snow Day! // Source : Capture PS5
Les fameuses « cartes à la con » // Source : Capture PS5

L’apport des « cartes à la con » n’est pas négligeable et permet de donner un semblant d’épaisseur au gameplay très répétitif. Néanmoins, il n’est pas suffisamment élaboré pour transformer South Park: Snow Day! en défouloir dans lequel on tourne en rond. Un sentiment renforcé par le fait qu’on évolue dans des décors qui se ressemblent énormément, avec peu de travail sur l’architecture. Les développeurs n’ont pas cherché à aller très loin. Ils n’ont pas voulu non plus étaler un contenu immense. South Park: Snow Day! se compose de cinq petits chapitres, et l’affaire peut être pliée en moins de cinq heures, sans avoir envie d’y retourner. Bref, autant binge-watcher la grosse vingtaine de saisons disponibles sur Paramount+.

Le verdict

South Park: Snow Day! // Source : Capture PS5
5/10

South Park: Snow Day!

Voir la fiche

South Park: Snow Day! n’est rien d’autre qu’une immense régression. Les fans qui espéraient retrouver l’excellente formule des jeux vidéo L’annale du destin et Le bâton de la vérité risquent de tomber de haut. Vite inintéressant, South Park: Snow Day! est paralysé par un gameplay fainéant et un contenu rachitique.

South Park: Snow Day! est à peine sauvé par sa fidélité il est vrai exemplaire à la série culte, même si l’histoire ne raconte pas grand-chose et ne vit que par ses quelques grossièretés. Au final, les amoureux de Cartman, Stan, Kyle et Kenny méritent bien mieux que cette adaptation qui ne vaut même pas son prix (30 €).

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.