Disponible depuis quelques heures seulement, Dragon’s Dogma 2, l’un des plus gros jeux du mois de mars, reçoit énormément d’avis négatifs sur Steam. La faute, encore, à des microtransactions très critiquables.

Dragon’s Dogma 2 est disponible depuis le 22 mars Steam et il y a déjà un paradoxe à souligner. D’un côté, le titre réalise le meilleur lancement sur cette plateforme pour un jeu solo de Capcom, avec un record du nombre de joueuses et de joueurs connectés simultanément. De l’autre, il empile énormément d’avis négatifs. Ce rejet tranche avec sa note affichée sur Metacritic : un joli 90 sur 100 pour la version PC.

La lecture de quelques retours des premiers acquéreurs suffit pour comprendre ce que l’on reproche à Dragon’s Dogma 2. Capcom a eu la main lourde sur les microtransactions. Et sans surprise, cela ne plaît pas à la communauté, qui pointe du doigt un éditeur qui souhaite tirer un maximum de bénéfices, alors qu’il facture déjà le jeu 65 euros.

Avis négatifs sur Dragon's Dogma 2 // Source : Capture Steam
Avis négatifs sur Dragon’s Dogma 2 // Source : Capture Steam

Dragon’s Dogma 2 critiqué pour ses microtransactions

« Le souci, c’est surtout de payer un jeu solo 70 balles pour s’apercevoir qu’il possède une vitrine de microtransactions qui me fait fortement penser à un MMO ou un gacha », lâche oblaz. « Capcom nous prend encore pour des pigeons », attaque Frey. « Microtransaction sur un jeu solo, denuvo [un outil-antipiratage, NDLR] et optimisation aux fraises », s’agace Yato, qui met aussi en exergue les désagréments techniques du RPG.

Dans un jeu vidéo, les microtransactions posent un peu moins problème quand elles concernent uniquement des éléments facultatifs, qui n’ont qu’un intérêt esthétique ou décoratif — par exemple, des costumes qui n’ont aucune incidence sur le déroulement de la partie. Or, celles de Dragon’s Dogma 2 touchent directement au gameplay.

Jugez plutôt :

  • On peut payer 2,99 € pour obtenir du matériel pour installer un camp (les camps sont cruciaux pour se reposer pendant l’exploration, ne serait-ce que pour se soigner intégralement).
  • On peut payer 0,99 € pour acquérir une clé de geôle fragile, utile pour sortir d’une prison sans avoir à soudoyer un garde (lire : payer très cher).
  • On peut payer 1,99 € pour modifier l’apparence de son personnage.
  • On peut payer 2,99 € pour obtenir un Portacristal, un objet ultra-rare qui offre la possibilité d’établir un point de téléportation n’importe où. Quand on sait la difficulté à voyager rapidement dans Dragon’s Dogma 2
  • On peut payer 0,99 € pour acheter une Pierre de Réveil, qui ramène à la vie quand on meurt.
Les microtransactions de Dragon's Dogma 2 // Source : Capture Steam
Les microtransactions de Dragon’s Dogma 2. // Source : Capture Steam

Autant d’exemples qui sont susceptibles de provoquer l’ire des joueuses et des joueurs. Il est surtout étrange de constater que Dragon’s Dogma 2 ne fait rien pour nous faciliter l’aventure et, en parallèle, dispose d’une boutique pour, justement, se rendre la vie beaucoup plus facile. L’équilibre n’y est pas du tout.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !