Les personnages de God of War Ragnarök parlent parfois beaucoup trop. Quand ils révèlent des solutions à des puzzles, cela peut devenir agaçant.

Derrière ses combats dantesques, God of War Ragnarök mise sur une narration soutenue pour captiver les joueuses et les joueurs. Le titre s’en remet à de nombreux dialogues, distillés tout au long de l’aventure. Si Kratos, le héros, sait compter ses mots, ce n’est pas le cas de ses compagnons routes. Et il arrive souvent qu’ils parlent bien trop, notamment pendant les passages où il faut trouver la solution à un puzzle.

« Je regardais un ami jouer à God of War Ragnarök. Il était en train de résoudre une énigme, mais cela a pris trop de temps alors le jeu lui a donné un indice. Je ne l’ai jamais vu aussi en colère », témoigne Ratatoskr dans un tweet publié le 14 novembre. « Si un jeu vidéo vous donne la solution à un puzzle 20 secondes après l’avoir commencé, alors ça ne sert à rien d’inclure des puzzles », affirme Joseph Pugh dans un message partagé 4 jours plus tôt

Peut-on désactiver les indices dans God of War Ragnarök ?

Le fait que les personnages Mimir, figure de sagesse, et Atreus, fils de Kratos, donnent un petit coup de pouce à Kratos quand il doit réfléchir, part d’une bonne intention. Pour Santa Monica Studio, le but est de ne jamais frustrer la joueuse ou le joueur et d’éviter les gros temps morts. Le hic : ils ont tendance à trop vite donner des indices, avant même qu’on puisse mettre notre cerveau en route. Ce défaut peut vraiment agacer celles et ceux qui veulent prendre le temps de se poser, ou qui ne souhaitent jamais être assistés.

Malheureusement, bien qu’il existe de multiples options dans les menus de God of War Ragnarök, aucune ne permet de faire taire Mimir et Atreus. Il existe un paramètre baptisé « Puzzle Timing », mais il n’influe pas sur les dialogues, a confirmé Mila Pavlin, en charge de l’interface, dans les colonnes de Polygon le 11 novembre. « Puzzle Timing » agit simplement sur la marge de manœuvre quand on utilise certains pouvoirs liés aux éléments (feu, glace). Pour être plus à l’aise, on peut étendre la durée d’activation.

God of War Ragnarök // Source : Capture PS5
Atreus, je t’aime, mais tais-toi // Source : Capture PS5

À noter que God of War Ragnarök n’est pas le seul jeu de Sony à souffrir de ce défaut : dans Horizon Forbidden West, l’héroïne Aloy ne cesse de se parler à elle-même, au point de gâcher certaines surprises. Sur Reddit, on peut carrément trouver la trace d’un sujet intitulé « Aloy, je t’aime, mais, par pitié, tais-toi ». C’est une preuve que Sony devrait vraiment songer à mettre un terme à cette aide incessante non désirée dans ses jeux. Ou, au moins, laisser le choix aux joueuses et aux joueurs.