Alors qu'une pétition signée par plus de 200 000 internautes arméniens demandait à Google de commémorer le centenaire du génocide par un Doodle spécial affiché partout dans le monde, le moteur de recherche a pris une option beaucoup plus discrète.

Il y a très exactement 100 ans ce 24 avril 2015 débutait le génocide perpétré sur une période de plus d'un an, qui décima les deux tiers de la population arménienne de Turquie. Selon des évaluations, environ 1,24 million d'Arméniens seraient morts suite à des déportations, des famines ou des massacres, préfigurant dès la première guerre mondiale ce qui arriverait quelques vingt ans plus tard aux Juifs d'Europe.

Le temps n'a pas encore fait son affaire dans la reconnaissance officielle du génocide, qui reste un sujet tabou en Turquie, et qui fait l'objet d'un difficile jeu diplomatique. Le mot "génocide n'est ainsi jamais employé par le président américain Barack Obama, qui l'avait pourtant dénoncé comme tel lorsqu'il n'était encore que sénateur. C'est dans ce contexte de tensions encore vives que Google, pressé par une pétition qui a rassemblée 201 915 signatures, a fait un geste pour la communauté arménienne. Mais là aussi, sans utiliser le mot qui fâche.

Selon nos constatations, la version en langue arménienne du site internet affiche ce vendredi un ruban noir de deuil, dont la légende affichée au survol indique : "Il y a 100 ans, les martyrs arméniens". La version en langue russe de Google Arménie affiche le même ruban, mais avec un message plus neutre : "en mémoire des Arméniens qui sont morts il y a 100 ans". En revanche, la version turque n'affiche aucun message particulier, pas plus que les versions françaises ou américaines.

Dans leur pétition, les Arméniens demandaient à Google de créer un Doodle spécial pour la commémoration du génocide, et avaient même fait une proposition :

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !