L'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information (ANSSI) avait prévenu TV5 Monde il y a quinze jours qu'au moins un de ses serveurs avait été compromis.

L'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information (ANSSI), qui est en charge d'assurer la sécurité des systèmes informatiques les plus sensibles, avait prévenu TV5 Monde qu'au moins une partie de ses serveurs n'étaient pas suffisamment bien sécurisés et avaient déjà été compromis. Dans une interview aux Echos, le directeur informatique de la chaîne Jean-Pierre Verines raconte que l'agence avait alerté TV5  Monde il y a quinze jours, après avoir découvert que l'un de ses serveurs avait été utilisé pour réaliser une attaque, sans doute dirigée vers une autre cible. Il est assez courant que les groupes pirates utilisent des serveurs vulnérables pour servir de relais aux attaques qu'ils organisent, et ainsi masquer l'origine exacte des méfaits.

"L’agence a récupéré le serveur qui avait été utilisé pour des actes malveillants. Depuis, on cherchait un prestataire pour un audit de sécurité sur ce point", ajoute M. Verines. 

Ce dernier assure, selon les Echos, que TV5 Monde dispose "d’un « firewall » quasi neuf". "Notre système de sécurité est plutôt situé dans la moyenne haute de ce qui peut se faire", affirme le directeur informatique.

Un décret publié le mois dernier permet désormais à l'ANSSI d'imposer à des entreprises l'installation de "produits de sécurité" certifiés sur leurs infrastructures. Cependant cette faculté n'est ouverte qu'à l'égard des opérateurs d'importance vitale, ce que n'est pas une chaîne de télévision.

Jeudi matin, l'ANSSI a déclaré qu'elle apportait son soutien technique aux équipes de TV5 Monde, "pour analyser l’attaque et permettre à la chaîne de rétablir le service dans de bonnes conditions de sécurité".

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !