Un juge de New York a accepté qu'une femme demande officiellement le divorce par Facebook, après avoir constaté l'impossibilité de contacter le mari par d'autres moyens.

Comment divorcer d'avec son mari lorsque celui-ci est parti de la maison et ne communique aucune adresse qui pourrait permettre à un avocat de lui adresser les papiers à signer pour officialiser la séparation ? Aux Etats-Unis, le juge new-yorkais Matthew Cooper a reconnu l'admissibilité d'une assignation délivrée par Facebook, après avoir constaté l'impossibilité matérielle pour l'épouse de contacter son mari par d'autres voies plus traditionnelles.

Au tribunal, l'infirmière a expliqué que son mari n'avait laissé aucune adresse, et qu'elle avait été incapable de lui en découvrir malgré trois semaines de recherches intensives, menées y compris par le truchement d'un détective privé. L'homme n'a pas d'emploi, aucun permis de conduire ou de carte grise à son nom, aucun abonnement quelconque pour lequel il aurait déclaré un domicile,… mais il a un compte Facebook.

Selon le New York Daily News, le couple d'origine ghanéenne n'aurait jamais consommé le mariage célébré civilement en 2009, suite à la décision prise par le mari de ne plus respecter sa promesse de procéder également à un mariage traditionnel. Par conséquent, les deux époux n'ont jamais vécu ensemble, et n'ont communiqué pendant plusieurs années que par téléphone et par Facebook. Jusqu'à ce qu'elle décide de demander le divorce, mais qu'il refuse de communiquer le moindre lieu de rendez-vous pour recevoir l'assignation qui permet d'officialiser la démarche de séparation.

Pour l'avocat de la future divorcée, l'admission d'une assignation par Facebook est "une nouveauté juridique, mais c'est nécessaire". Pour le moment, le mari n'a pas répondu au message délivré. Il sera répété une fois par semaine pendant trois semaines consécutives, pour que le droit du mari à un jugement équitable soit respecté. A défaut de réponse dans cette période, le divorce sera prononcé par défaut.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.