Les discussions vont bon train entre Facebook et Yahoo pour solutionner leurs différends. Les deux groupes souhaitent résoudre à l’amiable le conflit qui les oppose sur fond de propriété intellectuelle. L’une des pistes envisagées est un accord croisé pour utiliser sans risque certains brevets.

Facebook et Yahoo vont peut-être réussir à résoudre leurs différends sans avoir besoin de recourir à l’institution judiciaire. Le blog All Things Digital indique en effet que les deux groupes américains sont engagés depuis quelques jours dans des négociations avancées pour trouver un moyen satisfaisant de mettre un terme au conflit qui empoisonne leurs relations.

Pour All Things Digital, c’est la récente éviction de Scott Thompson qui a permis de débloquer les discussions entre les deux entreprises. Ce dernier a en effet été contraint à la démission, suite à une polémique sur son CV. Il était en poste depuis quatre mois à peine. Or, Scott Thompson est considéré comme le principal instigateur de la charge judiciaire contre Facebook.

Sur un plan médiatique, Yahoo comme Facebook ont tout intérêt à résoudre dans le calme leurs difficultés. Pour le portail web, il s’agit d’envoyer un signal de stabilité après la période de turbulence de ces derniers mois. L’entreprise, en perte de vitesse dans plusieurs domaines, a besoin de sérénité. Pour Facebook, l’objectif est de livrer aux médias une annonce positive dans un océan de mauvaises nouvelles.

Pour solutionner leur conflit, Yahoo et Facebook disposent de plusieurs pistes. Ils ont la possibilité de procéder à accords croisés permettant à chacun d’utiliser sans risque les brevets de l’autre. Facebook pourrait également faire un geste et racheter les brevets litigieux, à un prix raisonnable. Les deux groupes peuvent aussi se rapprocher davantage et favoriser une meilleure intégration de leurs services.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.