Adopté par l’Assemblée nationale, le projet de loi numérique d’Axelle Lemaire devrait être examiné dans le courant du mois d’avril par le Sénat.

Mardi, les députés ont adopté la loi numérique à l’issue de son examen en première lecture à l’Assemblée nationale. Il ne s’agit toutefois que d’une première étape avant la promulgation du texte, puisqu’il faut encore que le projet de loi soit examiné par les sénateurs, avant, au choix, la convocation d’une commission mixte paritaire (CMP) ou la demande d’une seconde lecture.

Or pour le moment, le texte n’est toujours pas inscrit à l’ordre du jour du Sénat. Contacté, le cabinet de la secrétaire d’État au numérique Axelle Lemaire nous indique toutefois que le projet de loi devrait être examiné par la chambre haute du Parlement dans le courant du mois d’avril.

Selon certaines rumeurs, il pourrait ensuite faire l’objet d’une seconde lecture à l’Assemblée nationale, afin que le Gouvernement puisse y faire examiner nombre de nouveaux articles de régulation économique du numérique, transfuges de la loi Macron 2 finalement abandonnée.

Axelle Lemaire n’en a toutefois rien dit. « En adoptant à une large majorité ce projet de loi, les députés ont fait leur le projet d’une République numérique visionnaire, ambitieuse, et solidaire, voulu par le gouvernement », a-t-elle indiqué dans un communiqué se félicitant du vote de mardi. « Au fil des débats d’une grande qualité qui nous ont réuni, en commission, puis en première lecture l’Assemblée nationale, les parlementaires ont  enrichi, complété, renforcé ce texte, qui est désormais aussi le leur. La République numérique sera grâce à leur travail plus transparente et plus ouverte, plus protectrice des droits de chacune et chacun, mais aussi solidaire et accessible au plus grand nombre ».

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !