Les troupes russes ont dérobé plusieurs véhicules agricoles en Ukraine pour les ramener en Russie. Malheureusement pour elles, les tracteurs ont été verrouillés numériquement par leur constructeur.

Certains modèles de tracteurs sont des engins très avancés technologiquement et la Russie vient de le découvrir. L’armée russe a dérobé plusieurs véhicules agricoles à l’Ukraine pour s’apercevoir plus de 1100 km plus tard que la marque américaine John Deere les avait bloqués à distance. Le groupe avait été prévenu par des locaux et le système GPS embarqué, a permis de suivre les pillards jusqu’à un village situé en Tchétchénie. « Les envahisseurs ont réalisé sur place qu’ils ne pouvaient même pas les allumer, car les moissonneuses étaient verrouillées à distance » a déclaré une source anonyme à CNN.

Les troupes russes procèdent au pillage de biens depuis le début de l’invasion. Dans la ville occupée de Melitopol, ils se sont emparés de l’ensemble du matériel agricole en vente chez un concessionnaire. Au total, plus de 4,7 millions d’euros de biens ont été dérobés aux Ukrainiens. Les moissonneuses et les tracteurs ont été rendus inutilisables grâce à la technologie du fabricant américain John Deere.

Une clé unique détenue par le constructeur

Les véhicules agricoles modernes sont numérisés et contiennent de nombreux logiciels pour aider leur propriétaire à suivre leur travail sur des zones vastes. Les programmes sont bloqués par un code classique comme un code PIN et peuvent être verrouillés par une clé logicielle détenue uniquement par la marque. Le groupe John Deere est d’ailleurs fréquemment critiqué pour ce système puisque les agriculteurs sont obligés de passer par le constructeur en cas de panne informatique.

Tracteur
Un exemple d’écran logiciel sur un tracteur John Deere Source : Deere

Un malfaiteur ne pourra donc pas démarrer le véhicule tant qu’il ne détient pas la clé classique et le code numérique pour activer l’écran logiciel, similaire à celui d’un smartphone. Pour le désactiver, il doit faire appel au service client de John Deere. En plus de cela, le groupe peut bloquer le système informatique du véhicule en cas de danger.

Selon la personne contactée par CNN, la Russie serait à la recherche de consultants pour détourner cette protection. S’ils n’y parviennent, « ils vendront les moissonneuses pour les pièces détachées et gagneront un peu d’argent » ajoute l’individu interrogé.

Les troupes russes ne s’arrêtent pas aux véhicules puisqu’elles auraient aussi dérobé des stocks de blé. « Nous avons des preuves concrètes qu’ils ont déchargé du grain de l’ascenseur de la ville de Melitopol » a déclaré le maire de la commune à CNN.

Une vidéo postée sur Twitter indique que les camions transportant le blé ont pris la route de la Crimée, annexée par la Russie.