Pour rendre son appli encore plus indispensable auprès de ses utilisateurs, Facebook teste un programme de fidélité à base de QR Codes. Ceux-ci permettraient d'inciter les membres à se rendre dans les magasins des marques partenaires pour en bénéficier, offrant au passage une source de monétisation supplémentaire au réseau social.

Jamais à court d’initiatives pour diversifier ses partenariats et ses sources de revenus potentielles, Facebook tente de remettre les QR Codes au goût du jour grâce à un programme de fidélité. Repérées par Techcrunch dans l’appli Facebook, ces « Récompenses » permettent aux utilisateurs d’obtenir des réductions ou de cumuler des points de fidélité lorsqu’ils visitent un magasin partenaire.

Facebook a reconnu s’essayer à cette option depuis plusieurs mois : « Pour aider les entreprises à poursuivre leur liaison avec les clients là où ils se trouvent, nous réalisons un petit test qui permet aux utilisateurs d’utiliser l’appli Facebook pour cumuler et proposer des récompenses lorsqu’ils effectuent un achat dans une enseigne associée. »

L’idée, si elle rencontre le succès lors d’un plus vaste déploiement, bénéficierait à tous. D’abord aux marques, qui auraient d’autant plus de raisons de cibler des clients potentiels sur Facebook afin de les attirer dans leurs enseignes.  À Facebook, ensuite, qui s’offrirait une source de monétisation supplémentaire, un moyen d’affiner encore plus ses données détaillées sur les usages de ses membres — même si celles-ci font parfois l’objet de pratiques discutables –, et une opportunité supplémentaire de fidéliser ses utilisateurs. Ces derniers, enfin, obtiendraient quant à eux des réductions dans plusieurs commerce sans avoir à télécharger d’appli supplémentaire.

CC Thomas Leuthard

Des données toujours plus précises

Facebook poursuit ainsi sur sa lancée de 2012, lorsque le réseau social avait lancé ses « Offres », qui fonctionnent sur le même principe, à une différence près : elles sont utilisables sur Internet ou en magasin.  L’enjeu des « Récompenses », pour l’entreprise de Mark Zuckerberg, est de prouver qu’elles ont un véritable impact sur les achats physiques.

L’entreprise tente déjà de le démontrer à ses clients grâce à une série de partenariats avec des services d’analyse de données pour voir quelles publicités mènent à un achat ou à une visite en magasin, en faisant notamment concorder les signaux GPS et/ou Wi-Fi de l’enseigne avec le mobile de l’utilisateur.

Ici, les QR Codes — bien plus populaires en Asie qu’en Occident — trouveraient un sens en étant scannés à chaque fois, à la manière d’une carte de fidélité tamponnée manuellement. Les seuls perdants potentiels, si ce déploiement devait avoir lieu ? Les applis dédiées à ces programmes de fidélité, qui verraient leur créneau dominé par le géant au 1,8 milliard d’utilisateurs, dont l’appli figure dans d’innombrables smartphones, comme le relève justement Techcrunch.

Partager sur les réseaux sociaux