Cassie est un robot bipède capable de parcourir tout type de terrain et de rester debout même dans des conditions météo compliquées. Ce prototype prometteur pourrait servir, une fois commercialisé, à réaliser des livraisons comme des opérations de sauvetage.

Cassie n’a que 3 mois d’existence derrière lui, mais il impressionne déjà par ses prouesses physiques. Ce robot bipède inspiré d’une autruche est capable de rester debout sans perdre l’équilibre — une capacité rare chez les robots dénués de roues — et de parcourir tout type de terrain. Sol instable, escaliers… il résiste aussi à des conditions météo potentiellement déstabilisantes comme la pluie ou la neige.

Ses hanches amovibles à 3 degrés lui permettent d’avancer et de reculer comme de marcher de côté. Son créateur, Jonathan Hurst, professeur de robotique à l’université d’état de l’Oregon et membre de l’équipe dirigeante de l’entreprise spécialisée Agility Robotics, estime qu’il s’agit d’une première étape vers une transformation de grande ampleur : « Je suis convaincu que le déplacement [robotisé] sur jambes va connaître le même destin que l’industrie automobile en matière d’impact et d’envergure sur notre société. »

L’apparence finale de Cassie ? — Agility Robotics

Livraisons et sauvetages

Pour concevoir Cassie, il s’est inspiré de la précédente expérience de l’équipe en matière de robot bipède, ATRIAS, afin de corriger ses défauts principaux et de réduire son poids de moitié : « ATRIAS utilisait des moteurs qui agissaient l’un contre l’autre, ce qui le rendait inefficace. Nous avons résolu ce problème avec Cassie en ajoutant l’équilibre, ses pieds et de l’étanchéité. »

Son prototype, réservé pour l’instant  aux chercheurs, pourrait à terme être utilisé comme livreur ou comme intervenant à l’occasion de missions de sauvetage — à l’instar de nombreux autres robots. Prochaine étape : intégrer des bras et des détecteurs à Cassie, afin de lui permettre de se relever après une chute. Jonathan Hurst aimerait que son produit final soit commercialisé sous la barre des 100 000 dollars.

Partager sur les réseaux sociaux