Une scientifique londonienne travaille sur un appareil original : le Kissenger permet d'embrasser à distance le correspondant d'un appel vidéo en lui transmettant la sensation d'un baiser.

Avec Kissenger, il ne sera plus nécessaire de dire « Je t’embrasse » pendant une conversation vidéo : ce prototype en caoutchouc conçu par une scientifique londonienne permet de réaliser ce geste directement afin que son interlocuteur ou son interlocutrice équipé(e) du même dispositif en ressente les effets à distance.

Une fois son smartphone inséré dans le Kissenger, il suffit d’apposer ses lèvres sur la partie extérieure de l’objet pour transmettre, grâce à des capteurs, cette sensation à son destinataire, dont le propre Kissenger retransmet en temps réel le baiser à l’aide d’un mécanisme déclencheur.

La conceptrice du dispositif, Emma Yann Zhang, qui étudie les sciences du toucher, espère ainsi venir en aide aux couples qui entretiennent des relations à distance : « Le Kissenger permet de transmettre efficacement de grandes émotions et une forme d’intimité grâce à un dispositif de communication internet multisensoriel. »

Emma Yann Zhang
Emma Yann Zhang

Zhang propose aussi d’utiliser l’appareil en famille, en prenant l’exemple d’une grand-mère qui pourrait être embrassée sur la joue par son petit-fils en plaçant simplement le Kissenger à cet endroit.

Les dérivés potentiels du dispositif ont paru évidents au public après sa présentation lors d’une conférence consacrée aux relations amoureuse et sexuelle avec les robots. Pour la scientifique, ce nouveau rapport entre humains et robots est inévitable : elle s’interroge donc sur la façon dont son appareil pourrait s’y intégrer, même si elle se refuse à trancher sur l’aspect éthique de cette question.

Partager sur les réseaux sociaux