Les parasites sonores des vinyles, que les anglophones nomment les clicks & pops, sont propres à l'expérience d'écoute d'une galette mais ils ne plaisent pas à tout le monde. Pour ceux qui n'apprécient pas ces bruits, voilà une solution qui pourrait leur aider.

SweetVinyl est une entreprise d’audiophiles de la Silicon Valley dont l’ambition est de donner aux vinyles l’occasion de délivrer des expériences d’écoute proches de celles des fichiers haute résolution les plus récents. Avec un ajout en plus du pré-ampli et un recorder adapté, la société propose tout simplement de supprimer tous les parasites sonores produits par les vinyles.

Et tout cela, sans abîmer les disques. L’espèce de second ampli va seulement chercher à supprimer en temps réel les parasites lors de sa conversion du son grâce à son algorithme. Ici, SweetVinyl fait appel à deux appareils, nommés SugarCube SC-1 et SC-2. Le SC-1 vient en complément d’un pré-ampli et d’un recorder, si vous le souhaitez, et se branche en RCA. Le SC-2 est à la fois un ampli et un recorder doté des technologies de perfectionnement audio.

416234

Bien sûr, les parasites sonores font partie du charme délivré par les vinyles. Beaucoup de passionnés aiment ces craquements audibles pendant l’écoute de vieux disques qui ont traversé des générations avant d’arriver entre de nouvelles mains.

Mais il est aussi vrai que ces particularités sonores gênent d’autres auditeurs Il faut dire que sur de vieilles galettes, l’expérience d’écoute peut être en grande partie gênée par des défauts très présents qui n’ont plus rien d’agréables. Tout est finalement une question de dosage.

Le SugarCube promet, pour 1 500 dollars, une expérience d’écoute parfaite. Néanmoins il faudra importer le SC-1 depuis les États-Unis et faire preuve de patience jusqu’en 2017 pour mettre la main dessus.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés