En Russie, le blocage du principal site de liens BitTorrent a pour effet d'augmenter la popularité du réseau Tor, utilisé pour contourner la censure.

La lutte contre le piratage est bonne pour la protection de l’anonymat. En Russie, le trafic Internet passant par le réseau d’anonymisation Tor explose depuis la mise en application d’une décision du tribunal municipal de Moscou, qui a ordonné le blocage du site de liens BitTorrent le plus populaire du pays, RuTorrent.ru.

La décision a été prise le 4 décembre 2015 à la demande des labels Eksmo et SBA Production (une filiale de Warner Music), mais c’est le mois dernier qu’elle a été confirmée. Le Roskomnadzor, l’autorité de régulation des télécoms, a transmis l’ordonnance aux FAI qui empêchent les connexions à RuTracker depuis la Russie. Mais le site a communiqué à ses utilisateurs un certain nombre de solutions de contournement, dont l’utilisation du réseau Tor qui permet d’utiliser comme passerelle une adresse IP d’origine étrangère.

tor

En conséquence, le trafic sur Tor connaît une forte augmentation en ce début d’année en Russie. Selon les données collectées par les administrateurs de Tor, le nombre d’utilisateurs de Tor est passé en un mois d’environ 200 000 par jours à plus de 300 000. Ce n’est toutefois pas la première percée de Tor en Russie, puisque les graphiques montrent déjà plusieurs pics, certainement attribuables à différentes décisions de censure devenues communes en Russie, où même Github a été bloqué pendant plusieurs jours.

Lorsque l’on se rend sur RuTorrent.ru, le premier forum affiché est celui consacré aux méthodes de contournement du blocage. On y trouve des conseils pour installer des plug-ins sur son navigateur, utiliser des services de VPN, Tor, i2P, et même des conseils pour configurer son téléphone mobile.

Capture d'écran d'un forum de RuTracker.ru, traduit en Français par Google Traductions.
Capture d’écran d’un forum de RuTracker.ru, traduit en Français par Google Traductions.

Selon des données de Liveinternet citées par Bloomberg, le trafic vers RuTracker aurait toutefois baissé de 15 % dimanche dernier, le jour le plus fréquenté du site. Il aurait reçu 11 millions de visites contre 13 millions habituellement. De quoi rassurer un peu les ayants droits sur l’efficacité du blocage, même si les méthodes de contournement feront rapidement du bouches à oreilles.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés