Facebook lance TechPrep, une plateforme pour encourager les minorités à s'orienter vers l'informatique et la programmation, en fournissant aux étudiants et à leurs parents des ressources et des contacts en ligne.

Facebook lance aujourd’hui TechPrep, une plateforme en ligne principalement destinée aux communautés noire et hispanique aux Etats-Unis, et plus généralement à tous les « groupes sous-représentés », y compris les femmes. Cette plateforme facilite l’accès à des ressources en programmation selon le profil de l’utilisateur, qu’il soit étudiant ou parent, selon l’âge, l’aisance informatique et les centres d’intérêt. Ainsi, un étudiant de 18 à 25 ans de niveau intermédiaire intéressé par les jeux de plateforme sera dirigé vers Beta The Game, un site pour apprendre le langage de la programmation de jeux en s’amusant.

« Ce que nous voyons autour du code et de la programmation, c’est qu’il y a des communautés dans lesquelles, parce que la capacité des parents n’est pas là, nous perdons des générations entières de personnes qui auraient pu être guidées vers ces carrières vraiment lucratives, engageantes et satisfaisantes », explique Maxine Williams, directeur de la diversité à Facebook monde.

C’est ce que confirmerait un rapport du cabinet McKinsey commandé par Facebook, qui souligne le désarroi de 77 % des parents qui estiment ne pas pouvoir aider leurs enfants dans les sciences informatiques, particulièrement dans les familles aux revenus les plus bas ou au niveau d’éducation le plus faible.

Pourtant, être encouragé par un parent figure parmi les premières motivations des étudiants qui s’aventurent en programmation. Qui plus est, la majorité des abandons en cours de cursus serait due à un manque d’information préalable, d’où la nécessité de s’adresser aux « gardiens », parents ou tuteurs, afin de les sensibiliser aux débouchés TPdans l’informatique.

C’est donc l’ambition de TechPrep : redonner confiance aux minorités dans leur potentiel en programmation et les guider vers ces carrières. Facebook reste assez discret sur la plateforme, si ce n’est par la présence de son logo. Mais évidemment, la diversité est essentielle pour une entreprise qui s’adresse déjà à plus d’un milliard et demi d’êtres humains sur Terre. D’autant que les communautés minoritaires tendent à augmenter aux Etats-Unis, alors que seuls 2 % des salariés de Facebook sont identifiés dans l’entreprise comme Noirs et 3 % comme Hispaniques — rappelons qu’en France de telles statistiques sont illicites au nom du principe d’égalité et de non-discrimination, alors qu’aux États-Unis elles sont non seulement légales mais encouragées pour aider à lutter contre les discriminations en les rendant visibles.

Si Facebook ne cache pas qu’il s’agit d’une tactique pour recruter des talents dans la guerre des cerveaux qui agite la Silicon Valley, l’initiative des troupes de Mark Zuckerberg a le mérite d’être ouverte et utile à tous, et de ne pas être corporatiste, avec des liens vers Codecademy, Coursera, Khan Academy ou même Lego MindstormsRaspberry Pi, les bourses d’études du Microsoft Scholarship Program et Cargobot, pour l’apprentissage de l’algorithmique.

Et surtout, Techprep est très cohérente avec son objectif : disponible en anglais et en espagnol, la plateforme est facile de navigation, pleine d’exemples et de cas concrets. Une vidéo d’introduction montre en images à quoi sert l’informatique, comment cela connecte les gens, esquisse une définition de la programmation. Puis le site rappelle les avantages des carrières dans ce domaine, en redonnant du sens aux métiers de l’informatique : l’impact, l’influence sur toutes les autres disciplines, la flexibilité du travail, et bien sûr le salaire, dès le départ plus élevé que la moyenne américaine.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés