L'acteur Shia LaBeouf se lance dans une nouvelle performance artistique déroutante. Coupé du monde extérieur pendant un mois, il va rester enfermé dans une maisonnette en Laponie. Son seul contact ? Un chat vidéo qui le relie aux visiteurs d'un musée finlandais.

Parfois, Shia LaBeouf fait des choses étranges. Quand il ne s’installe pas pendant des heures dans une galerie pour une performance d’art méta-moderniste, il se lance dans un live stream prévu pour durer quatre ans, afin de protester contre Donald Trump.

Et quand il a une idée en tête, aussi farfelue qu’elle puisse paraître, ne comptez pas sur lui pour baisser les bras : délogé de sa localisation originelle dans le Queens à New York, l’acteur a réinstallé sa prestation contre le Président des États-Unis au Nouveau-Mexique en février 2017. Avant de partir, un mois plus tard, l’installer à Liverpool, au Royaume-Uni, pour des raisons de « sécurité »… et de la fermer le lendemain.

Connecté au musée par chat vidéo

Dernière performance en date de l’acteur (parfois) et artiste performeur (de plus en plus souvent) : s’isoler du reste du monde pendant un mois entier, quelque part au milieu de la Laponie et de ses glaciers. Une retraite en marge de la société, au cours de laquelle Shia LaBeouf s’est coupé de tout moyen de communication, à une exception : un chat vidéo le relie directement au prestigieux musée d’art finlandais du Kiasma à Helsinki.

#AloneTogether, 2017, Kiasma, Finlande

L’acteur n’est pas le seul à s’être lancé dans cette aventure : les artistes Nastja Rönkkö et Luke Turner se sont également installés chacun dans des maisonnettes, dans le cadre de ce projet artistique baptisé #AloneTogether. Les visiteurs du musée peuvent eux-mêmes entrer dans une cabine, située dans la galerie d’art, pour entamer un chat vidéo avec le trio. La discussion se fait par écrit, avec des messages affichés en temps réel, sans le moindre son. Les trois artistes ne peuvent pas communiquer entre eux mais uniquement avec les visiteurs.

L’objectif, comme le relève Konbini, est de mettre l’accent « sur le concept de séparation les uns des autres malgré le fait d’être constamment connectés grâce à Internet »

Si le concept vous paraît toujours aussi peu clair, le mieux reste d’aller voir directement le livestream de cette performance, diffusé en ligne ici. À l’heure où nous écrivons ces lignes, les visiteurs sont en train de parler danse et chanson avec les trois artistes perdus au milieu de la Laponie.

Partager sur les réseaux sociaux