Une poignée des plus importantes plateformes du dark web où des milliers d'utilisateurs font quotidiennement commerce de diverses drogues sont hors-ligne. Aucune explication satisfaisante n'est encore apparue.

Le réseau clandestin des narcotrafiquants est dérouté ce vendredi. Une poignée de plateformes d’échanges comme Dream Market ou The Trade Route sont simplement hors-ligne, ce qui signifie qu’elles ne sont pas accessibles à leurs vendeurs et consommateurs habituels. Il n’y pour le moment pas d’explication précise quant à cette déconnexion subite qui ne semble pas avoir été prévue par leurs administrateurs.

DDOS ?

Pour le moment, la liste des marchés touchés en compte cinq selon le site spécialisé DeepDotWeb. À l’heure où ces lignes sont écrites, la situation n’a pas évoluée depuis les premiers tweets parlant de cette déconnexion.

Il ne s’agit pas seulement d’un problème rencontré par le testeur du site puisque les sites mentionnés sont bien inaccessibles. On compte parmi ceux-ci le très important Dream Market, la Trade Route, Tochka Free Market ainsi que le Wall Street Market. Un marché plus discret et privé, le RsClub Market, est également touché.

Les utilisateurs de ces sites évoquent sur Reddit une possible attaque par déni de service de source gouvernementale. Toutefois cette hypothèse est seulement fondée sur une attaque octroyée au gouvernement contre Silk Road qui eut lieu à plusieurs reprises avant le démantèlement définitif du réseau.

Capture d’écran de Deep Dot Web

Néanmoins, depuis cet été, les gouvernements occidentaux ont uni leurs forces antidrogue contre ces réseaux. En juillet, Europol annoncé une coopération inédite avec l’Allemagne et les États-Unis grâce au FBI et la DEA (agence de lutte contre le narcotrafic). Celle-ci aurait permis aux forces de l’ordre de déconnecter et démanteler AlphaBay et Hansa Market, deux marchés importants.

Partager sur les réseaux sociaux