En début de semaine, le patron de Facebook tentait de mettre en lumière les fonctionnalités en réalité virtuelle de son réseau social au cours d'une vidéo où il se « téléportait » à Porto Rico, récemment dévasté par l'ouragan Maria. Jugée de mauvais goût, la vidéo a fait l'objet de nombreuses critiques. Au point d'amener Mark Zuckerberg à s'excuser.

Lors de son tour de Porto Rico en réalité virtuelle, Mark Zuckerberg, patron de Facebook, s’étonnait que les routes soient inondées… Une observation déroutante alors que l’île a subi les désastres de l’ouragan Maria et peine à se relever du drame, notamment à cause de l’aide jugée insuffisante du gouvernement fédéral. R. Franklin, sa comparse de vidéo, à la tête de la VR pour l’entreprise, jugeait quant à elle que l’expérience permettait de « se croire » sur place.

« Voyeuriste  », « insensible »… Le fondateur de Facebook s’est attiré la foudre de nombreux internautes et observateurs à cause de ce direct jugé de mauvais goût. Il lui est reproché d’avoir utilisé le triste événement pour de mauvais prétextes, quand d’autres internautes ne manquent pas de souligner l’attitude distante et froide des deux protagonistes, visiblement plus intéressés par leur outil de réalité virtuelle que par la situation de Porto Rico.

Capture d’écran du commentaire de M. Zuckerberg

Zuckerberg plaide le quiproquo

Face au tollé, Mark Zuckerberg a tenu à s’excuser. Se jugeant mal compris, le patron regrette de s’être mal exprimé et répète avoir voulu alerter sur la situation de l’île grâce à la VR, et non l’inverse. Il avoue enfin ne pas avoir été assez clair sur ses intentions.

Toutefois, le sujet reste délicat alors que la venue de Donald Trump sur l’île a accentué le sentiment d’abandon par le gouvernement fédéral et que le patron de Facebook, bien qu’en contact avec la Croix Rouge pour aider les habitants, tenait ce direct quelques dizaines d’heures avant la conférence Oculus, censée annoncer les nouveautés entourant la VR de Facebook. Un sens du timing qui lui est reproché.

Partager sur les réseaux sociaux